Séance de vaccination ce jour au pénitencier.

(L’urgentiste.com)- Les responsables de la prison centrale de New Bell et la Délégation régionale de la Santé publique pour le Littoral organisent depuis ce matin, une campagne de vaccination contre le Choléra. Elle est volontaire et concerne tous les détenus et personnel de ce pénitencier. « Nous les avons sensibilisés autour des 8 postes que nous avons mis sur pied. La plupart des femmes a reçu le vaccin aujourd’hui. Nous voulons atteindre le maximum de détenus possible », informe notre source carcérale.

Cette campagne fait suite à une épidémie de choléra déclarée le 21 mars dernier au sein de cette prison. A ce jour, 60 cas ont été enregistrés depuis le début de la crise et 4 détenus tués.  « 15 sont encore internés à l’hôpital Laquintinie. Le reste est revenu à la prison et va mieux », précise la même source. Dans l’urgence, des mesures ont été prises pour circonscrire l’épidémie. Notamment, la désinfection systématique de la prison, le vidange des fosses, la sortie des ordures 2 fois par jour en lieu et place d’une fois et en définitive, la vaccination des détenus et des personnels en service à la prison.

« C’est un privilège au regard de l’urgence de la situation. Nous voulons déjà négocier pour l’administration d’une 2e dose », indique la source précitée.  A noter que la prison Centrale de New-Bell a officiellement enregistré ses premiers décès de choléra le vendredi 25 mars 2022. Une réunion de crise a eu lieu le 27 mars entre les responsables de ce pénitencier et la délégation régionale de la Santé publique pour le Littoral. Cette région a enregistré son premier cas de choléra le 26 novembre 2021 dans l’aire de Santé de Mambanda. En quatre mois, c’est plus de 600 cas notifiés pour 27 décès. En cause comme partout ailleurs, le difficile accès à l’eau potable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here