L'un des vaccins administré au Cameroun.

Le Cameroun va bientôt recevoir les premières doses de vaccin contre le Covid-19. Destinées spécifiquement aux personnels de santé, elles seront mises à la disposition du ministère de la Santé publique (Minsanté). Il s’agit du vaccin AstraZeneca précisément, fabriqué par le groupe éponyme né de la fusion en 1999 du suédois Astra et du britannique Zeneca. Ce lot de vaccins fait parti d’un package de 7 millions de doses acquises par le Centre Africain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC Afrique) sur financement du groupe de télécommunications MTN pour un montant total de 25 millions de dollars US.

L’initiative est destinée à 55 pays du continent Africain pour soutenir le programme de vaccination Covid-19 de l’Union Africaine. Comme pour le Cameroun, ces vaccins sont destinés à prémunir les personnels de santé impliqués dans la la lutte contre le virus mortel dans chaque pays. Officiellement, ces lots de vaccin ne seront pas disponibles avant le mois de mars.

Pour l’instant, l’Union Africaine n’a pas encore communiqué la clé de répartition de ce don. Mais à l’évidence, plusieurs paramètres seront pris en compte dans ce partage. Notamment, le niveau épidémiologique, la population, les variations des souches en circulation dans chaque pays, etc. À cela, il faut ajouter que certains pays comme le Maroc vaccinent leurs populations depuis plusieurs mois. D’autres comme le Gabon ont adopté le vaccin russe Spoutnik-V. L’Afrique du Sud, a commencé à immuniser sa population avec le vaccin Johnson and Johnson. Il convient de dire que celui AstraZeneca n’est pas adapté à toutes les couches. D’ailleurs, l’Afrique du Sud qui a acquis 1 million de doses de ce vaccin a dû reporter son programme de vaccination après une étude conjointe menée par les universités de Wits (Johannesburg) et d’Oxford, montrant une efficacité « limitée » du vaccin suédois et britannique contre le variant local.

En première ligne de la lutte contre la pandémie mondiale depuis sa survenue et  exposé de manière permanente à cette maladie, ces personnels sont de potentiels vecteurs de contaminations du virus au sein des communautés. Immunisés, ils peuvent contribuer à limiter la chaîne de propagation de la maladie. Entre mars 2020 et février 2021, le Coronavirus a infecté 1067 personnels de santé au Cameroun et fait 25 morts. Les régions du Littoral (256), de l’Ouest (195), du Nord-Ouest (161) et du Centre (128) sont les plus affectées en termes de cas positifs enregistrés. « Notre objectif est de faire en sorte que tous ceux qui ont besoin du vaccin contre la Covid-19 y aient accès très rapidement », explique le Dr John Nkengasong, directeur de CDC Afrique.

Et ce dernier de poursuivre: « Nous nous félicitons de ces bons partenariats comme celui avec MTN, qui contribue à atteinte de notre objectif minimum de 60% de vaccination ». C’est que, « L’impact dévastateur de la Covid-19 a été sans précédent et profond», reconnait Ralph Mupita, Président directeur général du groupe MTN.

Raison pour laquelle, d’après les responsables de la CDC et de MTN, avec une population d’environ 1,3 milliard d’habitants, l’Afrique a besoin de beaucoup plus de doses pour atteindre au moins 60% d’immunité collective. « Les contributions des partenaires privés comme MTN sont alors essentielles pour aider le continent à atteindre son objectif », se réjoui le Dr John Nkengasong. De plus, « Des partenariats publics-privés sont nécessaires si nous voulons gagner la lutte contre la pandémie et rétablir les normes sociales et économiques pour notre continent et nos communautés », soutient Ralph Mupita, directeur général du groupe MTN.

A noter qu’au 14 février, le Cameroun enregistrait 32 681 cas positifs, 1779 cas actifs et 500 morts selon les dernières statistiques officielles. Au cours de la semaine allant du 8 au 14 février, 1287 nouveaux cas ont été notifiés (contre 1081 au cours de la semaine du 1er au 7 février). De ces nouveaux malades, le Littoral a par exemple notifié 500, l’Est 123, le Nord-Ouest 99 et le Nord 61.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here