229 000 cas recensés en 2018, contre 170 000 cas en 2017.

En 2018, l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) a recensé 229 000 cas de rougeole dans le monde, contre 170 000 cas en 2017. Ce qui fait dire à cette organisme que le nombre de contaminations par la rougeole dans le monde connaît une recrudescence importante. Et pour ne rien arranger, ces chiffres sont amenés à évoluer d’ici deux mois car, les pays ont jusqu’au mois d’avril 2019 pour communiquer les chiffres de cas de rougeole enregistrés en 2018. L’OMS alerte par ailleurs sur l’ampleur de l’épidémie qui s’étend dans toutes les régions du monde. « Nous observons des épidémies qui se prolongent et qui prennent de l’ampleur », s’inquiète Katherine O’Brien, directrice du département Vaccination et produits biologiques à l’OMS. Et le pire est à redouter. « Quand nous voyons les cas signalés augmenter de 50%, nous savons que nous nous dirigeons dans la mauvaise direction », a déclaré Katherine O’Brien.

Au Cameroun, une épidémie de rougeole a été déclarée dans la région de l’Extrême-Nord le 31 octobre 2018. Elle a sévi dans le district de santé de Kousseri. Au total, 66 cas de rougeole ont été identifiés. D’après nos sources, cette maladie aurait déjà fait trois morts. Ce que réfutent les autorités sanitaires. « Pas de morts pour l’instant », précise-t-on au programme élargi de vaccination (PEV). Au 23 décembre 2019, les informations obtenues auprès d’un responsable du PEV faisait état d’aucun nouveau cas enregistré. Une campagne de riposte a été organisée par la région du 5 au 9 Janvier 2019 « Actuellement, c’est majoritairement la surveillance active dans la communauté », informe notre source. Bien avant ceci, 15 cas suspects de rougeole avaient été détectés dans la région du Nord-Ouest, au mois d’avril 2018.

Manifestation de la maladie

Importante cause de décès des enfants, la rougeole est une maladie virale très contagieuse, qui touche majoritairement les enfants. Le virus se transmet par voie respiratoire (toux ou éternuement) ou par contact direct avec des sécrétions nasales ou de la gorge. Les premiers symptômes apparaissent généralement 8 à 12 jours après l’exposition au virus et se manifestent par une forte fièvre (38°5-40°), une toux sèche, les yeux rouges et le nez qui coule. Les enfants peuvent souvent en plus se plaindre d’un mal de ventre. L’éruption cutanée caractéristique arrive de façon brutale au 15ème jour après la contagion. Elle commence derrière les oreilles et descend rapidement sur le visage et le tronc puis sur le corps tout entier une rhinorrhée (nez qui coule), des yeux rouges et de petits points blanchâtres à l’intérieur de la bouche. « La rougeole peut être évitée à l’aide de deux doses d’un vaccin « sûr et efficace », rappelle l’OMS.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here