Paludisme. Près de 5 760 000 Milda à distribuer dans le Septentrion

(Lurgentiste.com)– La 4e campagne nationale de distribution gratuite des Moustiquaires Imprégnées d’insecticides à Longue Durée d’Action (Milda) débute ce 5 juin 2022 dans le Grand-Nord. Pour cette étape qui s’achève le 12 juin prochain, 5 759 399 Milda seront gratuitement distribuées aux 9 4424 467 ménages recensés dans les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua. La 2e phase de distribution ira du 24 au 30 juillet prochain. Il est prévu la diffusion des messages d’annonces sur toutes les formes pour inviter les parties prenantes à adhérer aux opérations de dénombrements et de distribution dans les communautés, précise le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

Le choix du Septentrion pour lancer la première phase de cette campagne a été fait à dessein. En fait, c’est à cette période qu’il y a une recrudescence très élevée des cas de paludisme dans cette partie du pays. C’est-à-dire, pendant les saisons de pluies. C’est également ici que l’on enregistre le plus grand nombre de décès. « Donc c’est important que ces régions reçoivent les moustiquaires avant la saison de pluie. Comme c’est une zone a transmission saisonnière, ça fait que si on loupe la saison de pluie pour eux, on a loupé une année de protection de la population », explique le Dr Dorothy Achu, secrétaire permanent du PNLP.

L’autre raison est que cette distribution doit précéder la campagne de chimio prévention du paludisme saisonnier (CPS) chez les enfants de moins de 5 ans. Celle-ci y a lieu entre juillet et octobre de chaque année. Après ces régions septentrionales, suivra la deuxième phase de distribution. Elle concerne les régions de l’Est, le Littoral, l’Ouest et le Sud dès le mois de Septembre 2022. La troisième phase qui aura lieu en septembre 2023 se déroulera dans les régions du Centre, Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Pour rappel, les moustiquaires imprégnées ont plusieurs avantages en ce sens qu’elles constituent une barrière physique et chimique contre les piqures de moustiques. Pour rappel, au Cameroun, 76,6% de ménages disposent d’une MILDA. Mais, seuls 58,7% l’utilisent. La durée d’efficacité d’une MILDA est de 3 à 5 ans. A noter que cette campagne qui va de 2022 à 2023 est cofinancée par le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme et le Gouvernement du Cameroun. Elle vise la distribution gratuite de 16 756 141 MILDA dans les 10 régions.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *