Maroua. Le Centre hospitalier régional peine à être livré depuis quatre ans

(L’urgentiste.com)- Les travaux de construction du Centre hospitalier régional (CHR) de Maroua démarrés le 13 mai 2017 ne sont toujours pas achevés. Alors que sa livraison était initialement prévue en 2018, puis prorogée pour le 30 septembre 2021, le taux d’exécution des travaux de ce chantier demeure faible. Tel est le constat fait hier 14 mars 2022 par Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique (Minsanté). C’était au cours d’une réunion d’évaluation de l’état d’avancement des travaux de construction du CHR de Maroua. «Visiblement, l’entreprise en charge de la construction de cette infrastructure semble ne pas manifester beaucoup d’enthousiasme et de diligence dans la livraison des travaux », a déploré le Minsanté.

Pourtant, l’entreprise Alliances Construction chargée de ces travaux a déjà bénéficié de trois rallonges accordées par le gouvernement depuis 2018. Selon la cellule de communication du Minsanté, le porte-parole de Alliances a fait savoir que la direction générale a décidé de « prioriser » d’autres chantiers. Or, telles n’étaient pas les raisons avancées par cette entreprise adjudicataire pour justifier son retard de livraison. Elle invoquait l’insuffisance des ouvriers qualifiés sur place et des difficultés dans l’approvisionnement de certains équipements.

En tout cas, Manaouda Malachie a prescrit l’accélération des travaux et réitéré que le gouvernement n’est plus disposé à accorder une autre prorogation de délai. En rappel, ces infrastructures font partie du programme de construction de 8 CHR au Cameroun. Ceci, dans le cadre du volet santé du Plan national d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance (Planut) décidé par le Président de la République Paul Biya. Elles devaient toutes être construites dans un délai de trois ans. Malheureusement, à ce jour, seuls les CHR d’Ebolowa (Sud) et de Bafoussam (Ouest) ont été livrés et sont opérationnels.

Lire aussi :

http://lurgentiste.com/centre-hospitalier-régional-de-maroua-manaouda-malachie-hausse-le-ton-contre-alliances-construction/

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *