« Elle ne saurait être une campagne de trop »

Lire l’interview du Secrétaire permanent adjoint du PEV qui revient sur le bien-fondé de cette 4e campagne et la nouvelle stratégie pour atteindre les populations.

Une 4e campagne de vaccination contre le Covid-19 en un an… N’est-ce pas une campagne de trop ?

Elle ne saurait être une campagne de trop. Jusqu’à présent, environ 8% de la population totale du pays a reçu une dose de ce vaccin. Il est donc important d’organiser un autre tour   de campagne de vaccination intensive contre le Covid-19 pour améliorer rapidement la couverture vaccinale et contrôler totalement le Covid-19. Il faut dire que le pays vise la vaccination d’au moins 40 % de sa population totale d’ici la fin de 2022.

Une frange de l’opinion publique et de la classe médicale soutient qu’elle n’est plus nécessaire au regard de la situation épidémiologique au vert et de la faible adhésion des populations au vaccin. Etes-vous de cet avis ?

La vaccination est plus que jamais nécessaire car, la pandémie de Covid-19 évolue par vagues. Actuellement, on note certes une diminution des cas, cependant, le risque d’une recrudescence future demeure, étant donné le faible niveau d’immunité dans des pays comme le nôtre. Pour contrer ce risque, nous devons poursuivre la vaccination jusqu’à l’éradication de la maladie.

Quelle sera sa particularité et quelles sont vos attentes ?

La particularité de ce 4e tour est la stratégie porte à porte. Le fait de rapprocher le vaccin de la population augmentera nous l’espérons le taux d’acceptation du vaccin. Pour y parvenir, les acteurs ont été formés à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Les vaccins sont disponibles dans tous les centres de vaccination du pays.

Combien de personnes voulez-vous atteindre cette fois ?

L’objectif visé est la vaccination d’au moins 500 000 personnes.

Au moment où démarre cette campagne, quel est le taux de couverture vaccinale ?

La couverture vaccinale actuelle est de 8 %. Avec la campagne, nous envisageons franchir le cap de 10%.

Lire aussi :

http://lurgentiste.com/covid-19-au-moins-500-000-personnes-a-vacciner-en-5-jours-au-cameroun/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here