A l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire, zoom sur la mauvaise haleine avec le Dr Dorothée Maa, médecin bucco-dentaire.

Qu’entend-on par mauvaise haleine, à l’occasion de la célébration ce jour de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire sous le thème : « Soyez fiers de votre bouche »?

La mauvaise haleine, encore appelée halitose, correspond à une odeur désagréable et offensive en provenance de la cavité buccale. Elle provient de composés chimiques produits par le processus de dégradation et putréfaction bactérienne des protéines contenues dans les débris alimentaires et cellulaires, le sang et le fluide gingival.

A quoi est-elle due ?

Les causes les plus fréquentes sont intra-orales mais dans certains cas peuvent également être extra-orales. Elles sont principalement :

– La mauvaise hygiène bucco-dentaire et infections dentaires. Quand on ne se brosse pas correctement les dents au quotidien et/ou quand on ne soigne pas des dents infectées, il y a risque d’accumulation de débris alimentaires dans la bouche et cela peut favoriser une mauvaise haleine.

– Les prothèses dentaires incorrectement nettoyées ou mal ajustées. L’accumulation de bactéries et particules alimentaires peut causer une mauvaise haleine lorsque des prothèses dentaires ne sont pas correctement nettoyées ou alors ne sont pas bien ajustées dans la cavité buccale.

– Le tabac. En effet, Fumer ou mâcher des produits à base de tabac peut également favoriser une mauvaise haleine et même l’apparition de tâches sur les dents et une irritation gingivale.

– La sècheresse buccale (encore appelée xérostomie). En effet, la salive est nécessaire pour humecter la bouche, neutraliser des acides produits par la plaque dentaire et nettoyer des cellules mortes qui pourraient s’accumulent sur la langue, les gencives et les joues. Quand elles ne sont pas éliminées, ces cellules peuvent se décomposer et favoriser une mauvaise haleine.

– Autres pathologies. D’autres maladies peuvent causer une mauvaise haleine. Par exemple des infections des voies respiratoires, le diabète, le reflux gastro-oesophagien, des pathologies rénales, hépatiques…

– Certains aliments ou médicaments peuvent être à l’origine d’odeurs buccales indésirables.

Quels aliments et médicaments par exemple ?

Pour ce qui est des aliments quelques-uns comme l’ail, l’oignon, la viande rouge, les œufs, le fromage, le café, etc, peuvent être responsables d’halitose. Chacun, en fonction de son expérience alimentaire peut en ajouter d’autres. Et en général, une bonne hygiène bucco-dentaire permet de gérer une halitose secondaire à la consommation de certains aliments. En ce qui concerne les médicaments, ceux qui sont incriminés sont ceux qui provoquent une réduction du flux de salive et qui assèchent la bouche. A l’instar des antidépresseurs, antipsychotiques, antihistaminiques, antihypertenseurs.

Dans ce cas avec ces aliments, cette mauvaise haleine est donc passagère ou définitive ?

Si la cause est uniquement secondaire à la consommation d’un aliment, c’est gérable avec une hygiène bucco-dentaire correcte au quotidien (après les repas).

Peut-on venir à bout d’elle ? Si oui, comment ?

– Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Se brosser au moins deux fois par jour (matin et soir, après les repas) avec une brosse à dents à poils souples et un dentifrice adapté à l’âge, pour éliminer les débris alimentaires et la plaque dentaire. Ne pas oublier de se brosser la langue aussi. Remplacer la brosse à dents tous les 03 mois. Utiliser un fil dentaire pour nettoyer les espaces interdentaires. Les appareils dentaires amovibles doivent être enlevés dans la nuit et nettoyés soigneusement, avant d’être replacés dans la bouche le lendemain matin.

– Consulter un Médecin Bucco-Dentiste. Il fera un examen oral et un nettoyage professionnel des dents le cas échéant. Il pourra également détecter et traiter des maladies bucco-dentaires qui peuvent être à l’origine de mauvaise haleine et prescrire un bain de bouche si nécessaire. Le Médecin Bucco-Dentiste pourrait, dans certains cas, vous orienter vers un médecin d’une autre spécialité si besoin est.

– Arrêter de fumer et de mâcher des produits à base de tabac.

– Boire beaucoup d’eau pour garder la bouche humide et mâcher des chewing-gum sans sucre de préférence) pour stimuler la production de salive, peut aider à masquer l’halitose. Notons que les causes de la mauvaise haleine ne sont pas toujours claires et peuvent être multifactorielles. Et traiter efficacement une halitose, à long terme, revient à en traiter les causes.

Quelles sont les solutions naturelles contre cette mauvaise haleine ?

On constate que dans notre contexte, certains recommandent des astuces telles que: mâcher du persil par exemple ou encore faire des bains de bouche avec des solutions faites maison à base de bicarbonate de sodium…. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit de se rapprocher d’un service de Médecine Bucco-Dentaire afin de canaliser tout cela et de rechercher les causes de la mauvaise haleine, pour une meilleure prise en charge.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here