Covid-19. L’Afrique du Sud a revendu ses doses de vaccin AstraZeneca à l’Union Africaine

L’Afrique du Sud a attendu la fin de sa campagne de vaccination contre le Covid-19 pour faire son annonce. Selon Zweli Mkhize, son ministre de la Santé, le pays a conclu la vente d’un million de doses du vaccin AstraZeneca à 14 pays africains, via l’Union Africaine. Dans son communiqué publié hier 21 mars, le ministre de la Santé se félicite de « Pouvoir annoncer que la vente des vaccins AstraZeneca que nous avions achetés a été conclue ».

Ce précise d’ailleurs avoir travaillé ces dernières semaines pour s’assurer que tous Etats membres de l’Union Africaine identifiés comme destinataires de ces doses, avaient obtenu toutes les approbations réglementaires, permis et licences pour déployer les vaccins dans leurs pays respectifs. « Le premier lot de vaccins en cours de livraison bénéficiera à neuf Etats membres et le reste sera collecté cette semaine pour être livré à 5 autres états membres », a-t-il détaillé. L’UA elle, qui a sécurisé l’acquisition de 270 millions de vaccins pour le continent, avait déclaré qu’elle « n’écarterait pas », les vaccins d’AstraZeneca.

Les prix de revente de ces doses ainsi que les pays destinataires n’ont pour l’heure pas été communiqués. Le pays avait suspendu la vaccination avec le sérum anglo-suédois au début du mois de février, en raison des résultats d’une étude montrant que ce vaccin n’offrait qu’une protection minimale face au variant dominant dans le pays. En d’autres termes, il est moins efficace contre les formes graves de la maladie et résistant à leur variant. A noter que ce pays est le plus infecté au virus mortel en Afrique. Il compte plus de 1,5 million de cas et déjà plus de 52 000 décès.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *