Joseph Dion Ngute: "J'encourage les populations à se faire vacciner"

Seulement 68 000 personnes vaccinées depuis le 12 avril 2021.

Au Cameroun, le rythme de la vaccination est « assez » lent. « Comparativement aux autres pays africains comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire, le rythme au Cameroun est relativement faible », reconnaît le Dr Tchokfe Shalom Ndoula, secrétaire permanent du Programme élargi de vaccination. C’est que, deux mois après le lancement de la campagne de vaccination tambours battants le 12, seulement 68 000 personnes ont déjà été vaccinées. « Ce qui représente près de 13% de ce que nous aurions voulu », a indiqué le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, à l’issue de la réunion d’évaluation de la stratégie nationale de vaccination contre le coronavirus, présidée le 9 juin dernier à Yaoundé par le Premier ministre.

Le PEV espérait vacciner pour cette première phase qui va jusqu’au 31 juillet 2021, 812 mille personnes. Au palais des sports de Yaoundé par exemple, la moyenne est d’une vingtaine de personnes par jour. « Ce n’est pas non plus une progression catastrophique », relativise le SP du PEV. Mais, « On aurait pu faire mieux parce que si on avait exploité toute nos capacités d’offre de service, on avoisinerait aujourd’hui les 200 mille personnes vaccinées au moins pour la première dose », admet ce dernier.

Une lente progression qui se justifie selon le gouvernement, par l’hésitation vaccinale, à la résistance et le peu d’engouement des population, campagnes anti vaccins qui font flores dans l’opinion et les fakes news. « On a quand même une exception camerounaise en termes d’adhésion à une politique publique », dit le Dr Tchokfe. Perplexe.

Néanmoins, « Nous sommes en train de multiplier les stratégies pour que nous puissions monter en capacité en matière de vaccinations, renforcer la sensibilisation, la communication et d’expliquer aux populations les bien fondés de la vaccination, expliquer l’innocuité de la vaccination. Parce qu’en réalité, vous ne perdez rien à vous faire vacciner mais vous avez tout à gagner à vous faire vacciner. Il faudrait que les camerounais sachent quelle est la plus-value avec la vaccination et cesser de suivre les réseaux sociaux », a déclaré Manaouda Malachie.

Depuis le 21 mai dernier, le département ministériel dont il a la charge a élargi la cible de vaccination aux 18 ans et plus, veut accélérer le rythme de la vaccination en le faisant passer à 5000 personnes vaccinées par jour. Pour cela, une compagne de sensibilisation pour déconstruire les rumeurs sur la vaccination est en cours d’élaboration par le gouvernement qui s’est fixé comme objectifs de vacciner 5 millions da camerounais d’ici la fin de l’année. En rappel, le Cameroun a reçu 591 200 doses de vaccins au mois d’Avril dernier. Celles-ci sont réparties sur 191 points de vaccination à travers le pays.

Le pays a enregistré depuis le début de cette pandémie mars 2020, près de 79 000 cas positifs, et 1302 décès dont 8 cette semaine. A en croire le Minsanté, la situation épidémiologique est stable. D’ailleurs, une vingtaine de patients seulement se trouve dans les unités de prise en charge. Soit 8 à l’hôpital Central, 8 à Djoungolo et 4 à Orca. Cependant, « Nous devons rester vigilent et nous devons plutôt renforcer la sensibilisation, la communication ; dire aux camerounais qu’ils doivent continuer à observer les mesures barrières mais surtout, aller vers le vaccin », prescrit Manaouda Malachie.

.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here