Manaouda Malachie: La vaccination n'est pas obligatoire

(Lurgentiste.com)– Une campagne de vaccination à l’intention du personnel ministère de la Santé (Minsanté) est prévue les 4 et 5 octobre 2021.L’annonce a été faite le 27 septembre dernier par le chef de ce département ministériel, Manaouda Malachie. «J’invite de ce fait chaque personnel, non seulement à s’impliquer activement en vue de la réussite de cette activité, mais aussi à se faire tester ou se faire vacciner à cette occasion», écrit ce dernier dans une note de service.

Il emboite ainsi le pas à son collègue du ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), En effet, le 17 septembre dernier, Joseph Le a en effet présidé la cérémonie de lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19 à l’intention des personnels des services centraux et de la délégation régionale du Centre de son ministère. Pendant cette opération, 143 personnels avaient ainsi été vaccinés en l’espace de 3h et 30minutes. « Belle performance enregistrée dès le coup d’envoi de la campagne de vaccination anti Covid au Minfopra. J’ai la conviction que le résultat, au terme de cette première opération qui va durer une semaine ne sera pas négligeable », a annoncé Joseph Le au lendemain de l’opération, (le 18 septembre), sur Facebook.

Le ton de ces séances de vaccination dans les ministères avait été donné par Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale (Minat). Ce dernier avait alors organisé une campagne de vaccination de deux jours (du 2 au 3 septembre) à l’attention des 350 employés du Minat et leurs familles. « La pandémie du coronavirus a bouleversé notre quotidien. Le virus est plus ou moins sous contrôle. Pour freiner sa propagation et surtout limiter le nombre de décès, la vaccination est l’un des moyens les plus sûrs. Le vaccin est volontaire, mais il est nécessaire », a-t-il déclaré à Cameroon tribune.

En fait, à travers ces campagnes de vaccination dans les ministères au moment où le Cameroun est frappé par la 3e vague avec la présence du variant Delta sur son sol, le gouvernement et ses partenaires veulent booster la vaccination. Elles font aussi suite, à la demande expresse du Premier ministre Joseph Dion Ngute à chaque ministre, d’organiser la vaccination au sein de son administration. Ce d’autant plus que le taux de vaccination contre le virus mortel reste encore faible. D’après le Programme Elargi de vaccination (PEV), seulement 0,8% de la population a été vaccinée depuis le 12 mars dernier, alors que l’objectif du gouvernement est de vacciner au moins 60% de la population totale d’ici janvier 2022 et 20% d’ici fin décembre 2021.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here