Des tentes dressées pour malades de choléra à Limbe.

(Lurgentiste.com)- L’ONU a décidé de voler au secours du Cameroun face à l’épidémie de choléra qui sévit au pays. L’annonce a été faite par Martin Griffiths, le sous-secrétaire d’État de l’ONU en charge du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF en anglais). Le 22 avril dernier, il a révélé sur son compte Twitter avoir autorisé le déblocage de 1 milliard 031 millions de Fcfa (1,7 million de dollars) en « réponse rapide » pour la lutte contre l’épidémie de choléra au Cameroun. Cette aide se justifie par le fait que « différents facteurs entravent la réponse, notamment le manque de financement, l’insécurité et l’accès difficile à l’aide humanitaire ».

De manière précise, « Ce financement soutiendra les activités de santé et d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH), en se concentrant sur la réduction de la morbidité et de la mortalité dans les foyers souffrant du choléra et en limitant la propagation du choléra aux communautés voisines », détaille le CERF. L’ONU rappelle que, « le nombre de cas de choléra au Cameroun, qui ont été signalés pour la première fois en octobre 2021, a considérablement augmenté ces dernières semaines ».

Plus grave, « Plus de 1 200 cas ont été signalés en une seule semaine en mars 2021. Au 18 avril, 5 718 cas confirmés ont été signalés, principalement dans les régions du Sud-Ouest (4 244 cas) et du Littoral (1 195 cas) »,

relève l’organisation. La dernière situation épidémiologique du 17 avril dernier faisait état de 5432 cas et 114 décès pour un taux de létalité de 2,1%. Pour limiter la propagation, le gouvernement a organisé une campagne de vaccination le 8 avril dernier dans les régions du Littoral, du Sud-Ouest et du Sud. 842 100 doses d’Euvichol devaient être administrées à près de 842 086 personnes dans onze districts de santé de ces trois régions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here