Florent Ibenge et trois de ses joueurs récemment testés positifs au nouveau coronavirus sont sortis de l’isolement. Ils se sont d’ailleurs entrainés hier mercredi au stade annexe I de Japoma. Absents lors des 2e et 3e journée de la phase de poule tout comme le gardien Ley Matampi, son remplaçant Guy Serge Mukumi Mulamba et le milieu de terrain Doxa Gikanji, le sélectionneur congolais va prendre part au très attendu et décisif match contre la sélection camerounaise, le 30 janvier prochain.

Sur le site de la fédération congolaise, Jean-Pierre Bungu Kakala, le médecin de cette sélection a fait savoir que neuf joueurs dont trois en isolement à Yaoundé et six en quarantaine à Douala sont toujours en observation. Ils pourraient rejoindre leurs coéquipiers pour cette confrontation, sous réserve de passer un test négatif. En rappel, trois membres de l’encadrement et 12 joueurs ont été testés positifs au nouveau coronavirus depuis le début de la compétition.

Sur les 15 autres sélections, c’est celle qui paie le plus lourd tribut au Coronavirus. Suffisant pour voir naitre des théorie complotistes sur le pays hôte. Lequel est accusé de vouloir handicaper les Léopards de RDC. « Suite aux fausses allégations lui étant imputées à travers les réseaux sociaux, Florent Ibenge dément d’avoir accusé les autorités camerounaises de falsifier les résultats des tests Covid-19 de l’équipe de la RDC au Chan Cameroun 2020 », peut-on lire sur le Communiqué publié par la Fédération congolaise de Football (Fecofa).

En effet, « plusieurs nationalités se trouvent dans ces laboratoires. Il y a des camerounaise bien évidemment parce que nous sommes chez eux. Il y a des experts internationaux dont quelques congolais qui sont du groupe de l’OMS et tous les pays sont plus ou moins représentés. Ce n’est donc pas un complot », a ajouté Jean-Pierre Bunga Kakala, médecin de la sélection congolaise.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here