« Les masques doivent être portés en tout temps dans et autour du stade et des zones de travail ».

Une note de la Confédération africaine de football (CAF) rend cet examen obligatoire pour franchir l’enceinte des stades.

Il faut désormais se faire tester avant d’accéder aux différents stades où se jouent les matches du Chan 2021. C’est du moins ce que demande la Confédération africaine de football (CAF) dans une note aux médias récemment publiée. D’après l’instance faitière du football africain, cette mesure concerne des catégories précises.

Ce sont les journalistes et représentants des médias accrédités, les officiels, les volontaires, les stadiers et toutes les personnes impliquées dans des fonctions des zones 1 (champ de jeu, les bordures de terrain, les environs et zone technique) et zone 2 (zone de compétition, vestiaire, salle médicale, les bureaux des FAC, salles de contrôle du dopage, tunnel) de cette compétition.

Ils doivent désormais subir « un test PCR obligatoire 48 heures avant chaque match », prescrit la CAF. Et de préciser : « Les personnes qui retournent des résultats positifs devront subir un isolement obligatoire et se voir refuser l’accès à tout événement ou zone lié à la compétition ». A noter que le public n’est pas concerné par cette mesure.

Afin de réduire la propagation du virus mortel pendant le tournoi, la CAF rappelle aussi que « les masques doivent être portés en tout temps dans et autour du stade et des zones de travail », l’observation de l’hygiène et de la distanciation sociale, la fourniture d’désinfectants dans les zones de travail des médias et les contrôles de température doivent être de rigueur.

En rappel, au 14 janvier dernier, la situation épidémiologique faisait état de 28 010 cas confirmés dont 694 cas actifs, 08 personnes sous oxygène et 455 décès enregistrés. « Notre courbe d’évolution de la maladie présente une légère remontée des cas d’infection au cours de la dernière dizaine du mois de décembre », a informé le ministre de la Santé publique. Entre temps, de sources crédibles, des joueurs de certaines équipes ont été testés positifs au nouveau Coronavirus.

Fort heureusement, « La CAF a donné la possibilité à chaque équipe nationale d’enregistrer 33 joueurs. Ce qui suppose que, si d’éventuels cas de Covid-19 surviennent, les équipes ont une réserve dans laquelle elles peuvent puiser, pour autant que cette réserve ait préalablement été enregistrée. (…) En clair, que ce soit du côté de la CAF ou du COCAN, toutes les dispositions sont prises pour protéger tous les participants », a rassuré Constant Omari, président par intérim de la CAF.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here