Rendons nos bébés heureux et en santé grâce à l'allaitement.

(Lurgentiste.com)– Au Cameroun, le taux d’allaitement maternel reste bas. 60% de femmes n’allaitent toujours pas leurs enfants. Seulement 40% des nourrissons sont nourris exclusivement au sein durant leurs six premiers mois de vie selon la dernière enquête 2018 de l’Institut national de statistiques (INS). Soit environ quatre enfants sur 10 qui ne prennent que le lait maternel jusqu’à six mois. En d’autres termes, 60% de bébés de zéro à six mois sont privés de l’allaitement maternel exclusif.

Or, « De la naissance à six mois, les enfants doivent avoir un allaitement maternel exclusif. C’est-à-dire la mère ne donne que le lait maternel à son bébé, excluant l’eau parce que le lait maternel est constitué de 90% d’eau; excluant la bouillie, le lait artificiel. Le lait maternel contient tout ce dont le bébé a besoin entre la naissance et 6 mois », a indiqué sur les ondes de la radio nationale le Dr Clémence Vougmo, pédiatre et Secrétaire générale adjointe de la Société camerounaise de pédiatrie (Socaped).

A l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement maternel qui démarre ce jour, ce pédiatre insiste sur l’importance de continuer à sensibiliser autour de cette cause. Ce d’autant plus que dans notre pays, le taux d’allaitement maternel reste encore en deçà des standards de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette agence onusienne prescrit en fait à tous les pays un taux d’allaitement maternel exclusif des enfants de zéro à six mois d’au moins 50 % d’ici 2025. Par conséquent, « Nous devons continuer de nous améliorer », insiste le Dr Vougmo.

Non sans rappeler les conséquences de l’absence du lait maternel chez les enfants. « Les bébés qui reçoivent les substituts de lait maternel sont exposés à faire des infections graves et potentiellement mortelles. Notamment les infections gastro-intestinales (…) les infections des voies respiratoires avec en tête la pneumonie (…) Ces enfants sont plus allergiques. Ils développent généralement l’asthme, et chez les nourrissons, le syndrome de mort subite », liste cette pédiatre.

Par conséquent, « L’allaitement maternel est le seul aliment complet qu’on doit donner aux enfants de zéro à six mois », réitère le Dr Clémence Vougmo. C’est le message principal qui sera délivré durant ces sept jours de sensibilisation sous le thème : « Allaitement maternel : éduquer et soutenir ». A noter que l’allaitement maternel est passé de 28 % en 2011 à 31 % en 2014 et à 40% en 2018.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here