L'urgence de la sensibilisation, du dépistage et de l'adoption des comportements sains.

Plus de 17 000 d’entre eux décèdent chaque année.

Sur une population de près de 25 millions d’habitants, l’hypertension artérielle (HTA) touche 35% de la population. Plus de 17 000 d’entre eux décèdent chaque année et un homme sur 3 en souffre. Ces chiffres sont du ministère de la Santé publique (Minsanté) et de la Fondation camerounaise du Cœur (FCC). Cette maladie est par conséquent responsable d’un taux élevé de décès au Cameroun. Plus grave, ce chiffre pourrait d’ailleurs grimper à 40% d’ici 2025 si rien n’est fait.

C’est une maladie cardiovasculaire qui se caractérise par une pression artérielle trop élevée. Selon les cardiologues, c’est une pathologie qui évolue sans signes particuliers. C’est pourquoi elle est classée au rang des « tueuses silencieuses ». Elle est la première cause de décès liés aux maladies non infectieuses, première cause d’accident vasculaire cérébral (AVC), première cause d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque et d’arrêt cardiaque. La consommation excessive du sel est l’un de ses facteurs de risque.

Pour prévenir cette maladie, il est conseillé d’adopter une alimentation saine et équilibrée, réduite en sel, sucres et acides gras saturés, au profit d’une alimentation riche en fruits et légumes Pratiquer une activité physique régulière par semaine est vivement conseillée, tout comme réduire le taux de stress en privilégiant la détente, la relaxation et le repos. Il faut aussi surtout arrêter la consommation du tabac et adopter une consommation d’alcool à risque réduit. C’est-à-dire pas plus d’un verre par jour pour les femmes et pas plus de deux verres par jour pour les hommes et deux jours d’abstinence par semaine.

La journée mondiale de cette maladie qui s’est célébrée hier 17 mai a été initiée par la Ligue mondiale contre l’hypertension. Elle vise à sensibiliser le public sur la gravité des complications médicales que peut entrainer cette maladie. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1,13 milliard de personnes dans le monde sont atteintes d’HTA et les deux tiers vivent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here