Cancer du col de l’utérus. Le vaccin malade de sa communication

Les professionnels interrogés font l’autopsie d’une approche qu’ils jugent inadéquate et proposent des solutions pour une meilleure adhésion des populations. Interpellé le 19 novembre 2020 par les députés à l’Assemblée nationale, Manaouda Malachie a désigné trois coupables comme étant responsables de la non adhésion des populations au vaccin contre le cancer du col de l’utérus introduit au Cameroun le 12 octobre dernier. D’abord, les « lobbies...