Étiqueté : Dr Clémence Vougmo

Allaitement. Ces croyances et préjugés qui « gâtent » le lait maternel

(Lurgentiste.com)- Les pédiatres consultés sont unanimes. « Le lait maternel ne se gâte pas », ont-ils martelé. D’abord parce que « C’est un aliment qui est là à volonté et qui s’adapte à la croissance du bébé selon l’âge. La maman peut le lui donner à volonté, même jusqu’à 2 ans. Le lait ne se gâte pas. Il faut rassurer les mamans », indique le Dr Marie Foe, pédiatre....

Cameroun. 60% de bébés privés de l’allaitement maternel exclusif

(Lurgentiste.com)– Au Cameroun, le taux d’allaitement maternel reste bas. 60% de femmes n’allaitent toujours pas leurs enfants. Seulement 40% des nourrissons sont nourris exclusivement au sein durant leurs six premiers mois de vie selon la dernière enquête 2018 de l’Institut national de statistiques (INS). Soit environ quatre enfants sur 10 qui ne prennent que le lait maternel jusqu’à six mois. En d’autres termes, 60% de...

Cameroun. Près de 68% des professionnels de santé prescrivent des substituts de lait maternel

Au Cameroun, les freins à l’allaitement maternel sont légion. Et les professionnels de santé n’y sont pas étrangers à cause d’une insuffisance de la promotion du lait maternel par ceux-ci, à en croire la secrétaire générale adjointe de la Société camerounaise de pédiatrie (SCP). En effet, « Une étude menée par le ministère de la Santé publique a montré que près de 68 % des professionnels...

Cameroun. Avec 40%, le taux de l’allaitement maternel reste bas

Le pays reste par conséquent loin des standards de l’OMS. Le taux de l’allaitement maternel des bébés de moins de 5 mois s’améliore d’année en année au Cameroun. D’après les statistiques de l’Institut national de la statistique (INS), il est passé de 28 % en 2011 à 31 % en 2014. La dernière enquête menée en 2018 par l’INS toujours montre que ce taux est...