Cette enveloppe servira à réhabiliter certaines infrastructures sanitaires et à acquérir divers équipements biomédicaux.

L’information passerait presque inaperçue dans l’exposé de 18 pages du ministre de la Santé publique (Minsanté). Pourtant, dans la Plan d’action pour l’année 2019, en page 15 du projet de budget de l’exercice 2019 de ce ministère défendu devant la Commission des Finances par André Mama Fouda, figure la proposition de budget pour les hôpitaux des villes de la CAN 2019. Soit 9 milliards de Fcfa, logés dans le programme 531, destiné à la « Prise en charge des cas ». Une somme répartie en quatre axes prioritaires. En effet, cette enveloppe servira notamment, à la réhabilitation des hôpitaux régionaux de Buea, Limbe, Bafoussam et Garoua ; de l’hôpital Laquintinie de Douala et de l’hôpital Central de Yaoundé.

Dans le détail, le volet acquisition se taille la part du lion. Notamment avec l’acquisition des scanners de 16 barrettes au profit des quatre hôpitaux régionaux précités, en remplacement de ceux existants ; l’acquisition pour les mêmes formations hospitalières, de divers équipements biomédicaux. Il s’agit en fait de tout ce qui a trait au plateau technique de laboratoire pouvant traiter des sécrétions biologiques comme des analyses du sang, des urines, de la salive, du PCV, etc ; du bloc opératoire et imagerie médicale. L’acquisition de 88 ambulances dont 43 médicalisées de type C et 45 de type B n’est pas en reste. Ce sont en fait des ambulances de Secours et de Soins d’Urgence assurant le transport en position allongée d’un patient unique. Pour cela, elles entrent dans la catégorie A, différente de celle C (Type A) qui sont des ambulances de transport en position allongée d’un patient unique pouvant à tout moment nécessiter une assistance médicale. Pour André Mama Fouda, « Nous avons la CAN où les villes doivent disposer des infrastructures appropriées ».

Dans son bilan des activités de 2018, le Minsanté soutient ainsi que les infrastructures de qualité ont connu une densification, tandis que pour le Planut et la CAN, des actions d’envergure sont bien avancés. Il cite ainsi la réhabilitation des hôpitaux généraux de Yaoundé et Douala, et du CHU de Yaoundé. Dans la même lancée, le Minsanté évoque également la construction de huit centres hospitaliers de référence dans huit autres régions que le Centre et le Littoral. Parlant des hôpitaux centraux et régionaux des villes CAN 2019, ceux font l’objet de réhabilitation de certains services avec acquisition d’équipements. Enfin, le Minsanté informe que les travaux de construction de l’hôpital de référence de 1ere catégorie de Garoua sous coopération coréenne sont bien avancés. C’est d’ailleurs sur cette autre formation sanitaire que s’appuiera la ville de Garoua dans le cadre de l’organisation de la CAN 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here