Des bénéficiaires heureuses.

(Lurgentiste.com)– Le 5 juin 2022, le Cameroun lancera sa quatrième campagne de distribution de masse des Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA). Cofinancée par le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme et le gouvernement camerounais, elle vise à distribuer gratuitement près de 17 millions de MILDA aux populations des 10 régions du pays.

Pour cette opération qui va s’étendre jusqu’en 2023, les officiels de la santé ont donc opté pour de nouvelles moustiquaires, au regard de la résistance aux insecticides des anciennes. « Avec ces nouvelles moustiquaires, même en contexte de résistance des moustiques aux insecticides habituels, ces derniers réussissent à les tuer ou à les chasser hors des ménages. Donc les nouvelles moustiquaires sont plus efficaces pour tuer les moustiques », précise le Dr Dorothy Achu, Secrétaire permanente du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).

L’installation d’une Milda.

Ainsi, lors de cette campagne, trois nouveaux types de moustiquaires seront distribuées aux populations. D’abord, celles de nouvelles générations. Elles sont imprégnées avec deux insecticides (le chlorfenapyr et alpha-cyperméthrine). Ce qui les rendent plus efficaces contre les vecteurs résistants. Ensuite, celles qu’on appelle « MILDA+PBO », avec une autre substance pour rendre l’insecticide plus actif sur les vecteurs résistants. Enfin, celles standards, imprégnées normalement. « Toutes ces moustiquaires sont introduites pour faire face au comportement actuel des vecteurs. La résistance des vecteurs aux insecticides est variable à travers le pays. L’intensité de la résistance et les mécanismes de résistance varient d’une zone à l’autre », explique le Dr Achu.

D’après le PNLP, c’est en se basant sur les études menées par des partenaires qu’il a été déterminé quels types de moustiquaires le pays doit utiliser. Ainsi, tous les districts de santé n’auront pas les mêmes types de moustiquaires. A noter que les moustiquaires imprégnées ont plusieurs avantages en ce sens qu’elles constituent une barrière physique et chimique contre les piqures de moustiques. Pour rappel, au Cameroun, 76,6% de ménages disposent d’une MILDA. Mais, seuls 58,7% l’utilisent. La durée d’efficacité d’une MILDA est de 3 à 5 ans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here