«Si nous respectons ses mesures, nous ne seront pas contraint d’aller vers la seconde étape qui pourra nécessiter de tout fermé».

Du 1er au 18 mars 2021, la région du Nord a recensé 237 nouveaux cas positifs au Coronavirus et 4 décès. Ce qui porte le total à 534 cas positifs donc 9 décès depuis l’année 2021. Or, l’épidémie le nombre de contaminations connaissait une courbe décroissante. De manière générale, depuis le début de la pandémie en mars 2020, 987 personnes ont été contaminées par ce virus et 24 personnes en sont décédées. Dans cette région, la plus touchée de la partie septentrionale, tous les 15 districts de santé sont touchés par la pandémie et les foyers majeurs de l’épidémie se situe actuellement dans les districts de santé de Garoua 1, Garoua 2, Mayo Oulo, Tcholliré et Figuil.

D’après les spécialistes de la santé, le non-respect des mesures barrière et le dénie de cette pandémie par les populations sont entre autres les facteurs qui favorisent la propagation de la maladie.  Face à la recrudescence de nouveaux cas de Covid-19, le gouverneur Jean Abaté Edi’i a lancé le jeudi 18 mars, une campagne de sensibilisation et de remobilisation des populations dans la ville de Garoua, principal foyer du non-respect des mesures barrières. « Il est question à travers cette opération de faire en sorte que la sensibilisation puisse continuer et que les gens fassent attention. Le covid-19 n’est pas terminer et nous devons tout faire pour que l’application des mesures barrières soit effective », explique le gouverneur.

Et ce dernier de monter d’un ton : « Si nous respectons ses mesures, nous ne seront pas contraint d’aller vers la seconde étape qui pourra nécessiter de tout fermé alors que ce n’est pas l’objectif de la haute hiérarchie ». Jean Abaté Edi’i s’est rendu au marché du poisson de Garoua, sur les berges la Bénoué, où il a remis un important lot de kits de protection aux vendeuses, mais il a également insisté sur la nécessité du respect des mesures barrières dans ce lieu de forte concentration humaine.

Des mesures qui doivent être d’application permanente selon le gouverneur Jean Abaté Edi’i. En effet, « Si la sensibilisation ne suffit pas, nous serons contraints d’aller jusqu’à mettre entre parenthèse certaines activités notamment celles concernant les lieux de loisirs. Je voudrai mettre en garde ceux qui continuent à jouer aux petits malins, si cela s’avère nécessaire nous n’allons pas hésiter à tout fermer pour protéger les populations », a-t-il déclaré.

Le gouverneur en a profité pour faire appel à l’esprit civique et a l’engagement citoyen des populations pour freiner la propagation du virus. Il a précisément invité les responsables des établissements scolaires, des milieux hospitaliers, des casernes ou encore des agences de voyage à jouer leur partition pour gagner la bataille contre le covid-19 dans la région du Nord et au Cameroun. A noter que cette campagne s’étend à l’ensemble des 04 départements de la région.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here