Ils sont issus de plusieurs spécialités dont la médecine humaine, pharmacie et les productions animales.

Le Cameroun a présenté 18 candidats au concours d’agrégation en médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie et productions animales du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames). Selon les résultats publiés sur le site du Cames, 13 ont ainsi passé avec succès le 20e concours d’agrégation organisé du 2 au 11 novembre 2020 à l’Université Marien Ngouabi à Brazzaville au Congo. Ces derniers sont issus des Facultés de médecine et des Sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I (FMSB) et de l’Université de Douala.

Ainsi, dans la spécialité cardiologie par exemple Hamadou Ba et Félicité Djimegne sont les deux lauréats camerounais. En gynécologie obstétrique Juliette Esther Ngo Um et Jeanne Hortense Fouedjio et Camerounais Claude Cyrielle Noa Ndoua sont les universitaires camerounais qui ont aussi passé le grade d’agrégé. Le titre de major revient d’ailleurs à ce dernier. Servais Albert Fiacre Eloumou Bagnaka (hépatologie gastro-entérologie), Annette Suzanne Ngo Um Kinjel (pédiatrie génétique médicale), Jules Leon Owona Manga (spécialité médecine de travail) sont d’autres lauréats camerounais de ce prestigieux concours d’agrégation.

En ophtalmologie, les camerounais raflent les 4 premières places du classement. Andin Viola Doh Voma, Godefroy Koki, Robert Steve Ebana Mvogo et Yannick Bilong sont donc désormais agrégés, par ordre de mérite.  A noter que le Cameroun tient désormais son tout premier agrégé en informatique médicale en la personne de Georges Wylfred Bediang.

En rappel, le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur compte à ce jour 19 pays dont le Bénin, Cameroun, la Centrafrique, Côte D’ivoire, Gabon, Guinée Équatoriale, le Mali, Niger, la République démocratique du Congo (RDC), le Sénégal et Tchad. Cette instance académique interafricaine est chargée par les États membres d’organiser et de gérer la promotion des enseignants-chercheurs et des chercheurs en poste, dans les universités et institutions de recherche de son espace.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here