Elles est née avec une malformation cardiaque.

Bissie et Eyenga Merveille ne sont plus depuis le vendredi 15 novembre matin, sous assistance respiratoire. Après dix mois d’attente, les sœurs siamoises d’un an nées à Ayos ont été opérées le 13 novembre dernier avec succès. Seulement, le suivi postopératoire de Bissie se révèle un peu plus compliqué que prévu. Déjà, « L’imagerie réalisée avant l’opération avait déjà montré que l’une d’entre elles avait une malformation cardiaque. Il apparaît, après l’opération, que cette petite fille a vraiment besoin d’être opérée du cœur. C’est une opération importante, à cœur ouvert, qui devrait être faite dans une dizaine de jours », précise le Pr Alain Deloche, Président de la Chaîne de l’Espoir.

D’après ce dernier, « La plus grande d’entre les deux est en bonne forme. Pour l’autre c’est un peu plus difficile mais on a bon espoir », informe le Pr Deloche. Une des hypothèses est que les deux petites filles soient recueillies quelques jours dans une famille d’accueil, à Lyon ou ses environs. « Il serait inapproprié de faire cette opération trop vite, elle a d’abord besoin de se reconstituer » ajoute le Président de cette ONG humanitaire. En rappel, l’opération de mercredi dernier a duré environ sept heures. « Elle s’est déroulée sans souci. Nous sommes optimistes quant à la suite», a rassuré le Pr Faustin Mouafo, chirurgien pédiatre en service à l’hôpital gynéco-obstétrique de Yaoundé ayant participé à cette opération de séparation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here