Elle occupe une place importante dans les 40000 nouvelles infections enregistrées au Cameroun en 2017.

Les résultats de l’enquête auprès des ménages pour l’évaluation de l’impact du VIH au Cameroun (CAMPHIA) sont sans appel. 40000 nouvelles infections ont été enregistrées au pays en 2017. Et parmi ces nouvelles infections, se trouvent malheureusement de nombreuses jeunes filles sont de jeunes filles dans la tranche de 14-24 ans. Au sein de cette tranche, l’incidence est de six fois tous les mois chez les femmes, et neuf fois plus élevée que les jeunes garçons. Ce qui confirme donc une preuve de la féminisation de la maladie, malgré une prévalence de 3,4% chez les 15-49 ans. « A ceux qui ont déjà contracté le VIH, vous devez les accepter et leur dire que ce n’est pas une fatalité. La vie continue », dixit André Mama Fouda, ministre de la Santé publique (Minsanté). La protection de cette couche vulnérable qu’est la jeune fille, constitue la thématique majeure de la caravane du 3è édition du « Mois camerounais contre le Sida », qui s’est ébranlée au Cameroun depuis le début du mois de novembre 2018.  Sous le slogan « Protégeons la jeune fille », il est question de réfléchir sur la vulnérabilité de la jeune fille et trouver des stratégies novatrices pouvant permettre d’infléchir la courbe.

Pour cela, l’interpellation formulée à l’endroit de la société se veut collective. En effet, il est question de la protéger contre les viols et l’exploitation sexuelle, les mariages précoces, la sous-scolarisation et les inégalités fondées sur le genre. L’autre challenge réside en l’éducation et la sensibilisation des jeunes, la jeune fille surtout. Facebook, whatsapp et twitter ont ainsi été mis à contribution pour toucher le maximum de cette tranche de la population. Le Minsanté les exhorte aussi, à avoir des comportements sexuels responsables avec par exemple l’utilisation concrète du préservatif et à se faire dépister. Concernant ce dernier volet, un tour effectué dans quelques hôpitaux a permis de constater que ce n’est pas encore la grande affluence. Pourtant, « Connaitre son statut sérologique » est le thème de la journée mondiale de lutte contre le Sida 2018 qui se célèbre le 1er décembre prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here