Lutte contre le Coronavirus. Les six bons gestes-barrières

Comment puis-je me protéger de même que mon entourage et éviter que la maladie ne se propage ?

Le Cameroun est passé de 27 cas testés positifs au Coronavirus à 56 en 72 heures, avec déjà trois région touchées. Et les autorités sanitaires craignent une flambée et annoncent des projections de 100 à 150 cas dans chaque région du pays. Face à nouveaux chiffres, l’une des questions qui demeure est : Comment puis-je me protéger et éviter que la maladie ne se propage ?

En effet, l’on peut réduire le risque d’être infecté ou de propager la Covid-19 en prenant quelques précautions utiles et simples. Nous les avons regroupés pour vous, en cinq, tout en expliquant pourquoi. Il s’agit :

  • De se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon car, cela tue le virus s’il est présent sur vos mains.

 

  • D’éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche parce que le virus peut pénétrer dans votre organisme de cette manière et vous rendre malade, dans la mesure où les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus.

 

  • De maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent. Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle projette de petites gouttelettes qui peuvent contenir le virus. Si vous êtes trop près, vous pouvez inhaler ces gouttelettes et donc le virus responsable de la Covid-19 si la personne qui tousse en est porteuse.

 

  • De maintenir une distance de sécurité d’un mètre entre soi et une personne qui tousse ou qui éternue.

 

  • D’éviter de saluer sans se serrer les mains, éviter les embrassades.

 

  • En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après. Car, les gouttelettes respiratoires propagent des virus.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *