Lire l’interview du Dr Gams Massi Daniel, Neurologue et Epileptologue à l’hôpital Général de Douala.

Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs qu’est-ce que la migraine ?

La migraine est une maladie neurologique qui se manifeste par des épisodes récurrents de maux de tête. C’est une maladie neurologique dont les causes n’ont pas encore été clairement identifiées.

Migraine et céphalées : quelles différences ?

En réalité, la migraine est un type de céphalées. Les céphalées sont communément appelées « maux de tête ». Les céphalées peuvent être primaires c’est à dire sans lésions dans le cerveau avec comme chef de file la migraine. Elles peuvent être aussi secondaires causées par une tumeur, une infection du cerveau, un AVC, etc…

Les migraines sont-elles une cause fréquente de consultation dans votre hôpital et même ailleurs ?

Les migraines sont une cause fréquente de consultation. Au Cameroun, 13% à 15% de la population adulte souffre de la migraine. Donc il s’agit d’une maladie très fréquente.

Les patients connaissent-ils cette maladie ?

La majorité des patients ont entendu parler de migraine mais confondent souvent migraine et céphalées. Très peu savent que la migraine peut être invalidante et avoir un impact négatif sur leur qualité de vie.

De quelle manière ?

La migraine a été classée en 2010 par la Global Burden of Disease comme la troisième affection la plus fréquente ; elle a été classée comme la troisième cause d’invalidité dans le monde chez les hommes et les femmes de moins de 50 ans. Mais au quotidien, les personnels de santé et les patients ne sont pas suffisamment informés et formés sur cette affection. Tous les jours on entend, « j’ai juste une petite migraine ». Comme s’il s’agissait d’une maladie banale.

Quelles sont les symptômes caractéristiques à la migraine ?

La migraine se manifeste par des maux de tête qui sont souvent localisés dans une partie de la tête à type de battement ou pulsatiles, accompagnés de nausées, de vomissements et accentués par la lumière et le bruit. Les douleurs peuvent être très intenses et rendre impossible toute activité.

A quoi s’expose-t-on si on ne consulte pas ?

Aux céphalées par abus médicamenteux et à la migraine chronique. Les troubles anxiodépressifs peuvent entraîner le suicide. Donc, la migraine peut indirectement entraîner la mort.

Dans quelles circonstances les crises peuvent-elles se déclencher ?

Plusieurs facteurs peuvent favorisés la survenue de crises : le stress, la contrariété, les émotions fortes, le chocolat, le vin blanc, les bruits, les jeux de lumières, les changements de saison et l’altitude, le tabagisme et certains contraceptifs. Il y a des cas spécifiques où les menstruations, le sport peuvent déclencher les douleurs.

Elles peuvent durer combien de jours ?

Ces douleurs durent entre 4h et 3 jours en général. Mais lorsque les douleurs surviennent plus de 15 jours par mois pendant 3 mois, la migraine devient chronique et constitue alors un véritable fardeau pour le patient et sa famille.

Quels sont les risques immédiats pour la santé ?

Les complications de la migraine sont l’état de mal migraineux (les douleurs durent plus de 3 jours et sont d’intensité sévère), l’accident vasculaire cérébral (AVC), les troubles du sommeil, a dépression et l’anxiété.

Pourquoi dit-on que la migraine est une maladie neurologique invalidante ?

La migraine fait partie des causes les plus fréquentes d’incapacité et d’arrêt de travail et d’absentéisme scolaire. Les douleurs limitent les patients dans leur vie quotidienne. Imaginez cette jeune dame qui doit passer un entretien d’embauche et le matin se réveille avec une migraine…

Quelle prise en charge pour des personnes souffrant de migraines ?

La prise en charge comprend un volet non-médicamenteux avec : l’éviction des facteurs déclenchants, une bonne hygiène de vie : bien dormir, faire du sport, manger régulièrement et équilibré, éviter le surdosage des médicaments ; le soutien psychologique notamment par la famille.  Et un volet médicamenteux par les traitements des crises et les traitements de fond dans les migraines chroniques.

Quelles sont les méthodes alternatives qui peuvent améliorer la qualité de vie du patient ?

Les méthodes alternatives rapportées comprennent surtout l’acupuncture, l’hypnose, les techniques de gestion du stress et la psychothérapie. Mais nous n’avons pas beaucoup d’expérience avec ces thérapies dans notre contexte.

Quels conseils donnez-vous à la population pour éviter ou faire face à la migraine ?

Les causes précises de la migraine ne sont pas connues. Donc il n’y a pas de moyen pour prévenir la migraine ou de guérir complètement de la migraine. C’est pourquoi je suggère à mes patients d’avoir une bonne hygiène de vie et d’éviter les facteurs déclenchants avant tout.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here