Il a pour principale mission d’offrir des soins et services de qualité aux populations et d’assurer l’humanisation des soins au sein de cette formation sanitaire publique.

Aucune erreur ne sera concédée au Pr Noël Emmanuel Essomba. En l’installant dans ses nouvelles fonctions de directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala le 23 octobre dernier, Manaouda Malachie a été clair à ce propos. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les chantiers de ce clinicien spécialiste en santé publique et expertise médico-légale sont nombreux. Celui qui trône désormais à la tête de cette formation sanitaire publique de 2e catégorie devra entre autres, offrir des soins et services de qualité aux populations malgré les barrières financières, contribuer au rayonnement de cette Fosa de même qu’à l’assainissement des relations avec les usagers.

« Votre offre devra réduire significativement la propension aux évacuations sanitaire dans notre pays », lui a indiqué le Minsanté. Par ailleurs, un point d’honneur doit être mis sur la collaboration avec le personnel et leur motivation, tout comme sur le management participatif. « Vous devez vous surpasser pour le plus grand bonheur des patients et du personnel », a prescrit Manaouda Malachie. Bien plus, l’autorité tutélaire de la santé au Cameroun a insisté sur le respect de l’éthique, cette valeur sur laquelle il ne va tolérer aucun manquement.

Le Pr Noël Emmanuel Essomba a par ailleurs été investi d’une mission d’humanisation des soins. « Il vous appartient dès à présent de concevoir et de nous soumettre votre projet d’établissement qui doit nécessairement s’intégrer dans la mission d’humanisation des soins et services avec un ancrage judicieux dans l’agenda de transformation de notre système de santé », a recommandé le Minsanté au cours de la cérémonie d’installation.

Background

C’est un professionnel d’expérience qui va présider aux destinées de l’hôpital Laquintinie. Déjà, il jouit d’une bonne réputation après un passage remarquable à l’hôpital de district de Nylon dans l’arrondissement de Douala 3e où il occupait le même où il y a mené des réformes fructueuses. D’ailleurs, le Pr Essomba a fait la promesse de poursuivre sur cette lancée de Nylon. « Notre priorité c’est de faire de l’Hôpital Laquintinie une polyclinique publique, dans le respect de la politique sociale du gouvernement », a-t-il déclaré.

Le Pr Essomba est crédité d’une parfaite maîtrise du domaine médical. Il est par exemple doté d’une expertise en médecine médico-légale et d’un diplôme en management et gestion des ressources humaines. Celui qui a d’abord assuré un intérim de quelques semaines à Laquintinie, avant d’en être nommé le directeur le 17 octobre 2020 commence sa carrière au Centre médical de Nkololoun et est ensuite chef de district de santé de Nylon et Logbaba.

Enseignant d’université où il est maitre de conférences, il a par ailleurs été coordonnateur régional du Comité national de lutte contre le Sida pour le Littoral.  A 44 ans, cet expert en management administratif est titulaire d’un diplôme de troisième cycle d’infectiologie obtenu à l’université Henri-Poincarré de Nancy et d’un diplôme universitaire des services médico-légal obtenu dans la même institution universitaire. De nombreux professionnels voient en lui un manager dynamique, infatigable, entreprenant qui ira mettre son savoir – faire et sa riche expérience au service de l’hôpital Laquintinie de Douala.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here