Le Minsanté face à la presse hier à Yaoundé.

La réponse du ministre de la Santé publique à son confrère des Finances ne s’est pas faite attendre. 24 heures après la mise en circulation du rapport d’exécution du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020 au Cameroun, Manaouda Malachie a contrattaqué.

Dans une correspondance datée du 27 juillet 2021, l’autorité tutélaire de la santé au Cameroun demande au Minfi « de procéder à la rectification des incorrections contenues dans le rapport et qui pourraient être de nature à fausser sa sincérité ».

Il s’appuie pour cela, sur des éléments qu’il dit avoir mis à la disposition du Ministère des Finances. D’abord, Manaouda Malachie note que « ni ce rapport, ni le projet n’ont été transmis à mon département ministériel en vue d’apporter le cas échéant, des éléments de réponse à certaines informations ou interrogations qui pourraient y subsister ».

Ensuite, le Minsanté réfute les allégations d’une ardoise de 46 milliards FCFA non justifiée par ses services tel qu’indiqué dans le rapport rendu par les équipes de Louis Paul Motaze. « Contrairement à ce qui y est indiqué en page 123, indiquant la non régularisation par le ministère de la Santé publique des avances de Trésorerie consenties à son profit, les dépenses effectuées par la Pairie Spécialisée auprès du ministère de la Santé publique dans le cadre de la riposte sanitaire contre le Covid 19 s’élèvent à 34,5 milliards et non 45,9 milliards de Fcfa », précise Manaouda Malachie. En d’autres termes, Soit plus de 11 milliards de Fcfa en moins.

Le Minsanté retorque que ces dépenses ont été exécutées « en procédure normale ». Et que, « la liasse documentaire en soutien de la dépense est bel bien disponible dans les services du trésor ayant effectué toutes ces opérations et qui relèvent d’ailleurs de votre département ministériel. De ce fait, la régularisation qui n’est rien d’autre qu’un mécanisme de couverture budgétaire ne saurait être de la compétence du ministère de la Santé publique ». Ceci, parce que d’après les dispositions de la circulaire du 22 juillet 2020 précisant les modalités d’organisation, de fonctionnement et de suivi évaluation du Fonds spécial, « le seul ordonnateur dudit compte d’affectation est le Ministre des Finances ».

Autant dire que le feuilleton sur la gestion des fonds Covid-19 est loin d’avoir entamé son générique de fin.

 

Lire aussi:

Fonds Covid-19. Le Minsanté peine à justifier 46 milliards de Fcfa auprès du Minfi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here