Depuis le début de la pandémie du Covid-19, plus de 1,4 million de personnes ont été contaminées sur un continent où aucun pays n’a été épargné. Mais, on n’a pas assisté à une propagation exponentielle du virus en Afrique. D’où cette question : Pourquoi l’Afrique est-elle beaucoup moins touchée que d’autres continents ? Piste de réponses avec le Dr Ngoy Nsenga, responsable du Programme de la réponse aux urgences du bureau Afrique de l’OMS sur RFI.

(…) Il y a des spécificités. Nous pensons que c’est expliqué en partie par plusieurs facteurs. Le premier c’est que des pays africains ont pris des mesures au bon moment, au moment opportun. Ça veut dire par exemple au moment où il n’avait pas encore de cas ou alors très peu de cas. Donc il n’y avait pas encore une transmission communautaire très importante. L’autre chose qu’on évoque c’est que la plupart des pays ont pris les mesures pour limiter les contacts entre les milieux urbains et les milieux ruraux. Et donc la maladie, ayant commencé dans les villes, n’a pas été disséminée à grande échelle dans les villages et dans les milieux ruraux reculés.

(…)

Immunité ?

C’est possible qu’il y ait une immunité croisée en Afrique. Toutefois, ce que je peux dire c’est que les coronavirus ne circulent pas seulement en Afrique. Il y a d’autres régions du monde où on trouve que d’autres coronavirus circulent et donc, maintenant la question c’est pourquoi il y aurait une immunité croisée en Afrique et pas dans d’autres régions. Comme je le dis, c’est une hypothèse plausible mais il faut encore une fois vérifier toutes ces hypothèses là par des études scientifiques pour apporter les preuves.

(…)

Prédispositions génétiques ?

Quand vous regardez les populations noires en général, pas seulement en Afrique, que ce soit au Etats-Unis par exemples, les populations noires sont disproportionnellement plus affectées que les autres. Donc parler seulement de la génétique je ne sais pas si la population africaine a une génétique plus différente que la population noire américaine. Donc scientifiquement, nous n’avons pas de preuve que la génétique ait pu jouer un rôle à ce stade-ci. Je n’ai pas cette preuve là

( …)

Catastrophe prédit

Tout à fait. Au début en voyant ce qui s’est passé dans les pays d’Asie et en Europe, et en tenant compte de certains facteurs de vulnérabilité qu’on connait en Afrique tels que la faiblesse des systèmes de santé dans la plupart des pays, tels que la surpopulation dans certains milieux comme les bidonvilles, on a tous pensé que l’Afrique aura surement une épidémie de grande ampleur. Il faut préciser ici que ces projections-là sont basées sur une hypothèse que les pays ne prennent pas les mesures, une hypothèse qu’il n’y a aucune intervention qui est mise en œuvre. Donc c’était beaucoup plus pour éveiller l’attention des pays que si nous ne prenons pas les mesures, voilà ce qui peut arriver.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here