(Lurgentiste.com)– Le Cameroun organise une troisième campagne d’intensification de la vaccination contre le Covid-19 du 27 au 31 octobre 2021. L’annonce est du ministère de la Santé publique (Minsanté). Elle concerne prioritairement les personnels de santé, les personnes souffrant de comorbidités et celles âgées de 18 ans et plus.  Selon le Programme Elargi de vaccination (PEV), le gouvernement veut pouvoir administrer en 5 jours, au moins 400 000 doses de vaccins Johnson and Johnson, Sinopharm et AstraZeneca.

« L’objectif a été fixé en termes de doses à administrer », explique une source au PEV. A cet effet, les séances de vaccination se dérouleront dans les formations sanitaires, les lieux publics ou communautaires comme les marchés, les chefferies, les églises et mosquées, les administrations et entreprises. Les ménages en stratégie porte à porte ne sont pas en reste. Et pour mener à bien cette campagne de vaccination intensive, le pays est en attente des doses supplémentaires de AstraZeneca en rupture nationale depuis le mois d’août dernier et de Johnson en Johnson. Au PEV, les dates d’arrivées de ces vaccins et leurs stocks précis n’ont pas été communiqués.

Pour édifier les populations sur la vaccination et les inciter à se faire vacciner, le gouvernement compte mener des séances de sensibilisation dans les communes, les Aires de santé et les médias. Il espère ainsi, atteindre l’immunité collective et atténuer les conséquences sanitaires et économiques de la résurgence des cas de Covid-19 au Cameroun.

Selon les statistiques du PEV, au 12 octobre, le pourcentage de la population totalement vaccinée était de 1% tandis que celui des personnes ayant reçue la 1ere dose était de 2,9%. L’Adamaoua était la région ayant un taux élevé de personnes vaccinées. Soit 2,2% tandis que le Sud-Ouest (0,5%), l’Ouest (0,6%), le Nord, le Littoral et l’Est (0,9% chacun) sont les derniers. Depuis le lancement de la vaccination le 12 avril dernier, seulement 142 mille 770 personnes ont été complètement vaccinées.

Lire aussi :

Palais de l’Unité. Le vaccin anticovid désormais « quasi obligatoire » pour le personnel

Covid-19. Des campagnes organisées par des ministères pour booster la vaccination

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here