(Lurgentiste.com) – Initialement prévue du 27 au 31 octobre 2021, la 3e campagne d’intensification de la vaccination contre le Covid-19 a été « reportée pour la période du 17 au 21 novembre 2021». Le communiqué de Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique (Minsanté) signé hier 26 octobre, ne donne pas les raisons de ce renvoi officialisé 24 heures seulement avant le démarrage effectif de l’opération prévue sur toute l’étendue du territoire national.

Selon des sources internes au Programme Elargi de vaccination (PEV), la décision de report a été prise il y a plusieurs jours car les vaccins disponibles n’étaient pas suffisants pour couvrir la population cible et mener à bien cette opération d’envergure. En effet, à travers cette d’intensification, le Cameroun souhaite atteindre deux objectifs. D’abord administrer le vaccin à 500 mille personnes âgées de 18 ans et plus (1,8% de la population totale), et atteindre au moins 1 000 000 de doses administrées durant ces 5 jours. Soit plus de 3% de la population totale du pays.

Mais le volume de vaccins disponibles au Cameroun ne permet pas de réaliser ces objectifs. Après l’arrivée de 336 000 doses supplémentaires de Johnson and Johnson réceptionné la semaine, le pays attend une nouvelle cargaison d’AstraZeneca (en rupture nationale depuis août dernier), pour renflouer les stocks.

Depuis le 11 avril, le Cameroun a reçu 1 million 388 mille 650 doses de vaccins. Soit 200 mille doses de Sinopharm, 391 mille 200 doses de Covishield et 639 mille 50 doses de Janssen au total, dont 336 mille doses supplémentaires reçues le week-end dernier.

Deux campagnes d’intensification de la vaccination ont déjà été réalisées au mois d’avril et juillet 2021. Cependant, « malgré les différents efforts consentis à tous les niveaux, la couverture vaccinale reste très faible avec de nombreux refus dans les communautés », regrette le PEV. Conséquence, seulement 1,1% de la population cible est complètement vaccinée.

Raison pour laquelle Manaouda Malachie « exhorte une fois de plus les populations à s’approprier la vaccination contre le Cvovi-19 comme une cause nationale, afin d’atteindre efficacement les objectifs de couverture vaccinale fixés par le gouvernement ». Non sans rassurer de la continuité de l’offre de la vaccination contre le virus mortel au quotidien dans les centres de vaccinations accrédités des 191 Districts de Santé du pays, en dépit de ce report.

En rappel, cette 3e campagne d’intensification de la vaccination concerne prioritairement les personnels de santé, les personnes souffrant de comorbidités et celles âgées de 18 ans et plus. A cet effet, les séances de vaccination se dérouleront en stratégies fixes et avancées. C’est-à-dire, dans les formations sanitaires, les lieux publics ou communautaires comme les marchés, les chefferies, les églises et mosquées, les administrations et entreprises. Les ménages en stratégie porte à porte ne sont pas en reste.

Selon les derniers chiffres de la pandémie au Cameroun, 1619 personnes ont déjà été tuées et 100 mille 798 personnes infectées depuis mars 2020. Les autorités invitent donc les populations à plus de responsabilité, et leur recommandent « vivement de se faire vacciner d’abord pour leur protection individuelle et ensuite pour celle de leur communauté ».

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here