(Lurgentiste.com)- C’est une note du Centre pasteur du Cameroun (CPC) qui donne l’alerte. Elle est datée du 27 août 2021 et est adressée à Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique. Le Pr Elisabeth Carniel, Directeur du CPC y annonce l’expansion du variant Delta dans la ville de Yaoundé. En effet, sur « 33 échantillons positifs prélevés en juillet août 2021, et séquencés, 30 correspondent à des variants Delta qui représente donc 90% des prélèvements », informe celle-ci.

Et de conclure : « Le variant Delta est devenu le virus majoritaire circulant dans la ville de Yaoundé ». Et au regard du taux de positivité en augmentation, le CPC précise que cela peut « signifier un début de reprise de l’épidémie causée par ce variant connu pour avoir une capacité de transmissions élevée ». C’est que, du 2 au 29 août, sur 105 personnes testées positives dans quatre régions (Centre, Est, Extrême-Nord et Nord-Ouest), 18 nouveaux porteurs du variant Delta ont été détectés.

Soit 17 à Yaoundé et 1 à Maroua. Des chiffres qui portent à 32 le nombre des cas de ce variant Delta réputé plus dangereux et « hautement transmissible » enregistrés au Cameroun. Soit 30 à Yaoundé, 1 à Douala et 1 à Maroua. « Le taux de contaminations à nouveaux élevé peut amener à conclure que ce variant Delta en est à l’origine », confie un épidémiologiste. Voilà pourquoi « Il faut se protéger, se remobiliser très rapidement et monter en puissance plus vite que le virus ne circule avec des dépistages pour isoler rapidement les cas », soutient le Pr Yap Boum II.

L’épidémiologiste prescrit aussi « une augmentation des sites de prise en charge pour les cas positifs et bien sûr, intensifier la vaccination par plus de sites de vaccination et d’équipes pour limiter les patients ayant une forme sévère. Enfin, mener une communication adaptée aux diverses catégories socio-économiques et différentes régions ». En d’autres termes, dépistage, prise en charge, vaccination et communication doivent être les maitres mots face à ce variant.

Lire aussi:

Covid-19. Le rythme des contaminations s’accélère à nouveau au Cameroun

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here