Le PM

Selon Joseph Dion Ngute, les mesures de restriction seront désormais appliquées avec la plus grande rigueur.

Joseph Dion Ngute s’est voulu formel. « Les mesures de restriction seront désormais appliquées avec la plus grande rigueur». Le chef du gouvernement a fait une déclaration spéciale hier 24 mars. C’est que, le constat fait état d’une application partielle des 13 mesures de riposte contre le Coronavirus prescrites par Paul Biya dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de riposte contre cette pandémie, le 17 mars dernier. Ceci, depuis l’entrée en vigueur le 18 mars dernier de celles-ci.  « Les personnes qui refusent d’observer ces mesures de restriction, sous quelque prétexte que ce soit, mettent en danger leur propre vie, celle d’autrui et de la nation toute entière », souligne le chef du gouvernement.

Bien plus, « les actes d’indiscipline, d’insouciance voire d’inconscience qui ont été observés ces derniers jours, contribuent fortement à l’expansion de cette épidémie dans notre pays », soutient le chef du gouvernement. Voilà pourquoi, ces mesures de restriction seront désormais appliquées avec la plus grande rigueur et les contrevenants seront sanctionnés. A titre de rappel, l’article 260 de notre Code Pénal punit d’un emprisonnement de trois (03) mois à trois (03) ans celui qui, par sa conduite, facilite la transmission d’une maladie contagieuse et dangereuse.

Nouvelles mesures

A ces menaces, s’ajoutent de nouvelles mesures contre le Covid-19. Notamment, la création de nouveaux centres de dépistage à Douala, Bafoussam, Garoua, et Bamenda pour suppléer le Centre pasteur à Yaoundé. De même, les logements sociaux d’Olembe, Yassa, et Bafoussam réquisitionnés pour mise en quarantaine des cas à dépister ; les hôpitaux de 2eme catégorie et des hôpitaux de district vont accueillir des centres de confinement pour les cas déclarés positifs dans les villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam.

Par ailleurs, aucune décision de confinement total ou partiel de la population n’a été prescrite par le Chef de l’Etat. « Au demeurant, il est indispensable de limiter les rassemblements ainsi que les déplacements non essentiels, et de respecter les consignes déjà édictées, afin d’éviter que la propagation du virus conduise à une plus grande restriction des activités utiles à notre vie quotidienne », relève Joseph Dion Ngute.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here