Manaouda Malachie: « La première victoire de l’organisation de cet événement est la lutte contre la propagation du virus ».

« La première victoire de l’organisation de cet événement est la lutte contre la propagation du virus ». C’est du moins ce qu’a affirmé le ministre de la santé publique. Raison pour laquelle dans le cadre du Chan 2021, des dispositions spéciales contre la propagation du Coronavirus ont été prises pour garantir la sécurité sanitaire des différentes catégories de participants. L’annoncé a été faite ce 14 janvier par Manaouda Malachie, dans un point de presse.

De manière détaillée, « des équipes multidisciplinaires sont affectés sur les sites d’hébergement des officiels de la CAF, des joueurs, des encadreurs, des administratifs, des journalistes afin d’effectuer des prélèvements et la désinfection des lieux suivant un planning précis. Les volontaires et autres acteurs impliqués dans la compétition, quant à eux, se feront tester dans les sites de prélèvement aménagés au niveau du stade omnisport et au Palais polyvalent des Sports », a précisé le Minsanté, à 48h du début de cette compétition.

Ce dernier informe que pour ces cas, le transport des échantillons vers les laboratoires est assuré par la Croix Rouge camerounaise. Le dépistage des participants à la compétition lui, se fait au niveau de l’aéroport. « Il est important de rappeler que les autres sites de prélèvements situés au niveau des Districts de santé seront opérationnels, durant toute la période de la compétition, pour assurer la continuité des activités de testing pour les populations », a informé le Minsanté.

Il espère ainsi prévenir et limiter la propagation du Covid-19 durant cette compétition dans notre pays. Mais, « Cela nécessite l’implication active de tous les acteurs impliqués », martèle l’autorité sanitaire camerounaise. Et donc, « Que ce soit dans les gradins, les Fans Zones, dans le petit bar du quartier, nous devons garder à l’esprit le respect des mesures barrières essentielles », poursuit ce dernier. Ce sont notamment, le port obligatoire du masque de protection, la distanciation physique et l’hygiène régulière des mains.

Par ailleurs, « Nous devons respecter les espacements entre les places assises dans les gradins, respecter les distances physiques devant les guichets », a prescrit le Minsanté. Et ce dernier d’ajouter : « Cet ensemble de dispositions doivent être respectées pour favoriser un déroulement adéquat du Championnat d’Afrique des Nations de Football, mais aussi garantir la santé de nos populations et de nos hôtes ».

Selon le Minsanté, l’apparition de nouvelles souches apparues dans d’autres pays en occident, en Amérique et même sur notre continent est « une situation qui nous appelle à une prudence extrême et un respect rigoureux des mesures barrières éditées par l’OMS et le Gouvernement ».

A noter que la situation épidémiologique à ce jour fait état de 28 010 cas confirmés dont 694 cas actifs, 08 personnes sous oxygène et 455 décès enregistrés. « Notre courbe d’évolution de la maladie présente une légère remontée des cas d’infection au cours de la dernière dizaine du mois de décembre ».

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here