Cancer du sein. L’autopalpation mammaire préconisée pour sauver des vies

(Lurgentiste.com)- Dépisté tôt, le cancer du sein peut guérir dans 90% des cas. Pour cela, l’une des mesures de prévention préconisée par les spécialistes est l’autopalpation mammaire. Un geste important qui peut aboutir à la détection précoce du cancer ou à l’apparition des complications. Mais surtout, qui peut sauver des vies. « Nous insistons sur l’autopalpation des seins que toute femme devrait pouvoir faire chez elle et alerter son médecin chaque fois qu’elle découvre quelque chose d’anormal ou d’inhabituel sur ses seins », indique le Dr Laurent Boutche Yaouba, médecin spécialiste en imagerie gynécologique et mammaire.

Mais cet exercice ne se fait pas au hasard. « Il faut savoir qu’il existe une période préférentielle pour faire l’autopalpation du sein. C’est à la première phase du cycle menstruel. En général, environ 7 jours après le début des règles », renseigne celui qui est par ailleurs chef de Service d’Imagerie de l’hôpital régional de Garoua. Aussi, elle nécessite des techniques précises.

« La main droite palpe le sein gauche et vice versa. Avant de procéder à cette autopalpation il convient de se tenir devant son miroir les bras le long du corps pour procéder d’abord à l’examen de sa propre poitrine afin de détecter soi-même à l’inspection tout changement notamment une éventuelle asymétrie inhabituelle de volume des seins, une couleur anormale des revêtements cutanés des seins, l’aspect et la couleur des mamelons, une rétraction du mamelon, une modification de l’aspect de la peau », explique le spécialiste.

Cette phase permet de repérer et de noter tout changement qui n’existait pas auparavant sur les seins avant de passer à la palpation proprement dite. Lorsqu’elle est achevée, «on lèvera les bras pour passer à l’autopalpation en utilisant les trois doigts du milieu de la main à savoir l’index, le majeur et l’annulaire. Bien entendu la main droite palpera le sein gauche et inversement », poursuit-il.

Par la suite, « On effectuera des mouvements circulaires avec trois niveaux de pressions légère, modérée et appuyée au niveau des 4 quadrants du sein en allant dans le sens des aiguilles d’une montre en s’assurant que l’ensemble du sein a été palpé ainsi que les creux axillaires c’est-à-dire au niveau des aisselles. Toute palpation d’une «boule», de quelque chose qui vous semble anormale ou inhabituelle, toute induration de la peau doit immédiatement attirer votre attention», précise le radiologue.

D’après lui, les hommes peuvent encourager les femmes à pratiquer régulièrement l’autopalpation des seins en leur rappelant les bienfaits de cet exercice, en leur montrant comment cela se passe et le moment idéal pour se faire palper les seins « lorsque ces dernières n’en connaissent pas ou en sont peu informées ». De même, « Ils peuvent constituer un important soutien moral aux femmes lorsque ces dernières découvrent éventuellement quelque chose d’inquiétant sur leurs seins lors de l’autopalpation. Enfin en cas de réelle nécessité, l’homme peut aussi aider sa partenaire à se faire palper ses seins », conclut le Dr Boutche Yaouba.

En rappel, 3265 nouveaux cas de ce cancer sont enregistrés au Cameroun chaque année, pour plus de 2000 décès. Le mois d’Octobre baptisé « Octobre Rose » est celui dédié à la sensibilisation et au dépistage de ce premier cancer gynécologique féminin.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *