Déjà 10 cas suspects de choléra et un décès communautaire ont été enregistrés dans la ville de Douala, capitale économique du Cameroun. L’information a été révélée hier 18 mars 2021, par le Dr Hans Moussi, Coordonnateur régional de la lutte contre les épidémies dans le Littoral. En cause de cette résurgence, les conditions d’hygiène et de salubrité dans les communautés et le retour des pluies.

Pour l’heure, plusieurs districts de santé sont touchés. Notamment, ceux de Manoka dans l’arrondissement de Douala 6e, qui a eu 8 cas et l’unique décès pour l’heure ; New-Bell (Douala 2e) et Mbanguè (Douala 5e). Une nouvelle campagne de vaccination est prévue dès le 25 mars 2021. Elle s’achève le 30 mars et vise plus de 366 mille personnes âgées d’au moins 1 an.

« Cette riposte vient à point nommé parce que durant l’année 2020, nous avons enregistré des cas de choléra dans la plupart de nos districts du Wouri et nous avons sélectionné le district le plus en épidémie pour pouvoir riposter efficacement dans les communautés », indique le Dr Hans Moussi. Pour atteindre le seuil minimal d’efficacité, il faut deux doses de vaccins.

Cette campagne vaccinale intervient après le premier tour tenu du 1er au 14 aout 2020. Mais en plus de la vaccination, le Dr Moussi rappelle que d’autres moyens de protection sont à respecter pour éviter cette maladie hydrique hautement contagieuse mortelle. Il s’agit notamment, du lavage obligatoire des mains avant toute manipulation des aliments, l’assainissement du milieu de vie, de l’hygiène et salubrité.

A noter que selon les derniers chiffres officiels du Bulletin épidémiologique du Cameroun (BEC), 1890 cas de choléra ont été notifiés en 2020, 65 confirmés et 80 décès enregistrés, pour un taux de létalité de 4,2%. 18 DS ont été affectés dans 4 régions du Pays. Ce sont celles du Centre, Littoral, Sud et Sud-Ouest. D’autres régions comme le Nord, ont notifié des cas en 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here