Cameroun. Plus de 70% d’enfants et de jeunes atteints de maladies bucco-dentaires

(Lurgentiste.com)- Au Cameroun, plus de 70% d’enfants et de jeunes sont atteints de maladies bucco-dentaires. Au rang de celles-ci, « la carie dentaire pourtant évitable par une bonne hygiène orale et une prévention appropriées », occupe le peloton de tête, selon l’Ordre national des chirurgiens-dentistes du Cameroun (ONCDC) de qui sont ces chiffres. À côté de cette carie, les autres maladies bucco-dentaires les plus courantes sont les parodontopathies (affections touchant les gencives), le cancer buccal et les maladies infectieuses bucco-dentaires.

Elles sont principalement causées par une mauvaise alimentation, la consommation de sucre et d’alcool, le tabagisme, les traumatismes et un manque d’hygiène bucco-dentaire. Malheureusement, « La santé bucco-dentaire reste un aspect négligé des soins de santé et du bien-être centrés sur la personne », regrette le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. Selon cette dernière, les affections bucco-dentaires telles que les caries dentaires, les maladies des gencives et les pertes de dents restent répandues dans la Région africaine de l’OMS et touchent environ 44 % de la population.

Cette région est d’ailleurs parmi les six de l’Organisation, celle qui a enregistré la plus forte augmentation du nombre de cas d’affections bucco-dentaires majeures au cours des 30 dernières années. À en croire le Dr Tankoua Sunou Chantal, la présidente de l’ONCDC, les infections dentaires et surtout parodontales peuvent générer des bactériémies avec les complications cardiovasculaires, diabétiques, de grossesses, de fertilité féminine et masculine, neurologiques, érectiles et intestinales. Pour prévenir ces complications, les caries et autres maladies bucco-dentaires, il est conseillé d’avoir une bonne hygiène dentaire.

Ce qui commence par « bien se brosser les dents au moins deux fois par jour (matin et soir, après les repas) avec une brosse à dents à poils souples et un dentifrice adapté à l’âge, pour éliminer les débris alimentaires et la plaque dentaire ; d’arrêter de fumer et de mâcher des produits à base de tabac ; de consulter un Médecin bucco-dentiste », liste le Dr Dorothée Maa, médecin bucco-dentiste. À noter que cette journée mondiale se célèbre ce 20 mars sous le thème « Une bouche heureuse est un corps heureux ». À cette occasion, des campagnes d’information, de prévention et de promotion de la santé bucco-dentaire seront organisées dans les 10 régions du pays.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *