Cameroun. Le pass sanitaire sera obligatoire pour avoir accès au stade pendant la CAN

(Lurgentiste.com)- Au Cameroun, le pass sanitaire sera obligatoire pour entrer dans les stades pendant la Coupe d’Afrique des nations (CAN). L’information est de Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep). C’est que, «La politique du gouvernement vise à garantir une jauge de remplissage des stades de compétition durant la CAN à 100% sur la base d’un pass sanitaire exigible pour l’accès des spectateurs aux stades», explique-t-il dans un courrier adressé à la Confédération africaine de football (CAF).

Selon ce document daté du 23 novembre 2021, le pass sanitaire sera constitué d’un test de diagnostic rapide (TDR) valide sur une période de 48h pour les personnes non vaccinées. Cette validité passera à 7 jours pour les personnes ayant un schéma de vaccination. Il sera contrôlé avant l’accès des spectateurs aux stades, soit par Smartphone soit par papier sécurisé, « étant entendu que les intervenants (joueurs, arbitres et officiels, etc.) devant accéder aux zones 1 et 2 seront testés par PCR et les résultats disponibles sous 24 », précise celui qui est par ailleurs président du Comité local d’organisation de la CAN (Cocan).

Pré-enregistrement

Ainsi, les spectateurs devront se pré-enregistrer sur la plateforme en ligne dédiée, avant de se rendre dans les sites de dépistage mis en place « en quantité suffisante » durant toute la compétition. Ces sites sont également dédiés à la vaccination et à la vente des billets. « Toutes ces dispositions sanitaires ont pour objectif de rendre la CAN populaire et festive, dans le respect des protocoles anti-Covid-19 », précise le Minsep.

Il ne manque pas d’éclairer sur les dispositions prises par l’Etat sur l’accueil des spectateurs au stade dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. C’est-à-dire, nombre maximum de spectateurs, conditions d’entrées, règles sanitaires à respecter dans le stade, etc. A noter que la CAN se tient du 9 janvier au 6 février 2022 à Yaoundé, Douala, Limbe, Bafoussam et Garoua.

Olive Atangana

Journaliste diplômée de l'École supérieure des sciences et techniques de l'information et de communication (Esstic) au Cameroun. Passionnée et spécialisée des questions de santé publique et épidémiologie. Ambassadrice de la lutte contre le paludisme au Cameroun, pour le compte des médias. Etudiante en master professionnel, sur la Communication en Santé et environnement. Membre de plusieurs associations de Santé et Politique, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques (WFSJ) et le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po). Très active sur mes comptes Tweeter et Facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *