L'ambassade d'Israel, toujours aux côtés de la Camfaids.

La représentation diplomatique vient d’offrir un important don en matériel de laboratoire de pointe et permis des travaux de réhabilitation du centre d’accueil et d’écoute de cette organisation.

Mobilisation des grands jours à la Cameroonian Foundation for AIDS (Camfaids) le 3 décembre 2020. Ce jour-là, cette Organisation à Base Communautaire de lutte contre les IST/VIH-SIDA, de promotion des droits humains fondamentaux et d’éducation sur les questions de genre et d’identités de genre recevait un hôte de marque, porteur d’un don inestimable aux yeux des responsables. L’ambassadeur d’Israël au Cameroun, ISI Yanouka, s’est fait porteur d’un important don en matériel de laboratoire de pointe (spectrophotomètre, lit de consultation, table de prélèvement, intrants et réactifs lampe d’appoint, etc.) destiné à la Camfaids.

« Le matériel qui a été remis nous permettra de continuer notre travail, à offrir davantage des services et soins de manière gratuite pour aider les personnes en difficulté et leur redonner la joie de vivre. Et la bonne nouvelle c’est qu’à Camfaids, les soins sont gratuits», a déclaré Michel Engama, PCA de Camfaids. Cette cérémonie tenue à Yaoundé au siège de cette organisation a aussi vu la réception du refuge et du centre d’accueil et d’écoute de l’association réceptionnés après des travaux de réhabilitation. Agrandissement, carrelage, peinture, climatisation, électrification de 07 bureaux, d’un laboratoire, de 5 chambres, d’une cuisine et d’une salle d’attente sont entre autres travaux qui y ont été entrepris.

Ainsi, « plus de 200 personnes vivant avec le VIH vont pouvoir continuer à pouvoir faire leurs examens de routine qui sont nécessaires pour une qualité de suivi optimale », s’est réjouit Nickel Kamen Liwandi, Directeur exécutif de Camfaids. Surtout qu’« Au 3 décembre, nous avons une visite moyenne de notre centre qui est de 50 personnes par mois. Donc nous sommes sure qu’à partir de ce mois de décembre 50 personnes au minimum bénéficieront déjà des services gratuits que ce don nous permettra de fournir aux personnes», a poursuivi ce dernier.

« Le matériel remis nous permettra de continuer à offrir davantage des services et soins de manière gratuite pour aider les personnes en difficulté».

Besoins

En fait, le centre d’écoute de cette organisation existant depuis 2014 était vétuste et ne permettait plus d’offrir des services de manière optimale aux bénéficiaires de l’association et à ses nombreux usagers.  De plus, au sein de cette organisation, il s’est rapidement posé un problème d’offrir des tests de dépistage sur site. Ce d’autant plus qu’après la mobilisation et le counseling des bénéficiaires ces derniers devaient être référés auprès des formations sanitaires partenaires  d’un test de dépistage au VIH devaient. Et cette pratique avait une limite car le taux de perdition des bénéficiaires entre le centre et la Fosa était de près de 40%. C’est pour palier à cette difficulté qu’il s’est posé la nécessité d’offrir des tests de dépistages sur site.

La file active actuellement suivi à la Camfaids est de plus de 200 personnes vivants avec le VIH/Sida et le Centre d’écoute enregistre une moyenne de 5000 personnes par an. Voilà pourquoi « Nous avons encore des besoins et beaucoup plus en personnel médical. Donc nous avons du matériel mais nous avons un énorme besoin en personnel », a informé Michel Engama. Lequel a déjà une stratégie face à ce déficit. « Nous irons encore vers d’autres partenaires pour pouvoir avoir de manière continu un personnel continu et adapté pour prendre en charge les bénéficiaires nécessiteux », a indiqué le PCA de Camfaids.

A noter que la Camfaids bénéficie d’un accompagnement de l’Ambassade D’Israël au Cameroun et du Mashav depuis 2018. Cet accompagnement s’est notamment illustré par l’envoie de 02 staffs de l’association a HAIFA en Israël pour un stage sur l’entreprenariat social, par la réhabilitation du refuge de l’association et l’aide à l’ouverture d’un laboratoire communautaire. L’organisation elle, a 3 axes d’interventions prioritaires dont la santé sexuelle et reproductive (SSR), le genre et identité de genre (GIG), les droits humains et le plaidoyer (DHP). Elle a pour principale cible les personnes vulnérables et marginalisées, les populations les plus à risque exposées au VIH (populations clés). La Camfaids mène aussi des actions en direction d’autres populations telles que les travailleurs-e-s de sexe, les détenteurs d’enjeux et la population générale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here