Au Cameroun, le taux de possession des Milda a augmenté mais l'utilisation n'a pas suivi.

(Lurgentiste.com)– Plus de 16 millions de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) seront distribuées dans les ménages camerounais dès le mois d’avril 2022. L’information a été rendue publique par le Dr Dorothy Achu, Secrétaire permanent du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). Dans les colonnes du quotidien bilingue national Cameroun Tribune, elle précise que cette opération qui constituera la 4ème campagne nationale de distribution gratuite des Milda rentre dans le cadre de la lutte contre le paludisme au Cameroun.

Elle sera mise en œuvre en trois phases. « Aucun ménage ne devrait nous échapper et encore moins aucune couche de la population ne devrait être marginalisée. On doit trouver les moyens de les atteindre, notamment les nomades et ceux qui vivent dans les forêts parce qu’on vise juste la couverture universelle », assure-t-elle dans une interview au quotidien gouvernemental Cameroon tribune.

En réalité, le Pnlp veut atteindre 47 millions de moustiquaires distribuées de 2011 à 2022. La Milda est en effet présenté comme l’un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le paludisme en terres camerounaises. Sauf qu’au moment où cette opération est annoncée, les régions du Centre et du Sud-Ouest sont toujours en attente de la distribution des Milda comptant pour la 3e campagne de 2019. D’après le SP du Pnlp, l’opération devait coûter 8 millards de Fcfa à la partie camerounaise en charge de ces deux régions. Entre temps, le Pnlp se targue de ce que grâce à cette campagne, le taux de mortalité est passé de 18 à 16 décès pour 100 000 habitants. Soit environ 500 décès évités en un an.

Le paludisme est l’endémie la plus répandue au Cameroun. Elle représentait 29% de taux de consultation dans les formations sanitaires (Fosa) et 40% des hospitalisations. Elle a tué 4 121 personnes en 2020 (dont 64% des enfants de 0 à 5 ans), 4510 en 2019 et 3263 en 2018. 2 millions 646 mille 139 personnes en ont souffert en 2020 (dont 32% d’enfants de 0 à 5 ans), 2 millions 628 mille 191 en 2019 et 2 millions 139 mille 482 en 2018. Le taux de prévalence lui, est de 24%. D’après le Pnlp, le Plan stratégique national (PSN) 2019-2023 présente un gap de financement de 108 milliards de Fcfa.

Lire aussi:

Paludisme. La distribution des Milda dans le Centre et le Sud-Ouest accuse deux ans de retard

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here