Le Secrétaire général de la Présidence de la République lui a servi une lettre le 7 octobre dernier, à ce propos.

Ferdinand Ngoh Ngoh a fait le constat suivant : « Il a été porté à ma connaissance que depuis une semaine, l’entreprise Interprogress, chargée du démantèlement du dispositif installé dans certaines infrastructures, multiplie les artifices pour ne pas opérer les travaux ». Or, une mission d’évaluation de la Confédération Africaine de Football (CAF) est prévue au Cameroun à partir du 15 octobre 2020. D’où l’urgence du démantèlement du dispositif installé dans certaines infrastructures sportives ayant été retenues pour le Chan de janvier 2021.

D’ailleurs, le Secrétaire général de la République (SGPR) du Cameroun l’a rappelé au ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, dans sa correspondance du 28 septembre dernier. Sauf que, lorsque Narcisse Mouelle Kombi, le ministre de l’Education physique (Minsep) le lui avait également « instruit » par correspondance en aout dernier, le Minsanté avait rétorqué attendre encore « l’autorisation ou alors l’instruction de qui de droit pour le démantèlement». C’est-à-dire, du « Président de la République lui-même qui a instruit la mise en place de ces centres spécialisées ». C’était sur l’émission dominicale « Dimanche midi », diffusée sur la Crtv Radio.

Tous ces précédents justifient sans doute la nouvelle lettre que lui a servi le SGPR le 7 octobre 2020, et dont l’objet est, « Démantèlement du dispositif installé sur certaines infrastructures sportives dans le cadre de la riposte gouvernementale contre le Covid-19 ». Ferdinand Ngoh Ngoh écrit cette fois : « J’ai l’honneur de vous demander de démanteler immédiatement, dans les 24h, les stades de Ngoa-Ekelle à Yaoundé, Mbappe Leppe à Douala et Middle Farm Stadium à Limbe, ainsi que les entreprises en charge des travaux de réhabilitation des aires de jeu puissent engager les travaux, de manière à pouvoir les livrer au plus tard au mois de décembre 2020, date de la prise en main des infrastructures par la CAF ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here