"Les parents sont invités à continuer à faire vacciner gratuitement leurs enfants".

Cette infection respiratoire aiguë qui touche les poumons constitue la 3ème cause de décès d’enfants de moins de 5 ans dans notre pays.

La pneumonie est la maladie la plus meurtrière chez les enfants de moins de 5 ans dans les pays en développement. Un enfant en décède toutes les 20 secondes et le Cameroun n’y échappe pas. Les statistiques communiquées par le Programme Elargi de vaccination (PEV) font état de ce qu’en 2019, 672 000 sont enfants décédés des suites de cette maladie dont la journée mondiale se célèbre ce 12 novembre dans le monde. 6 500 l’ont été au Cameroun.  C’est d’ailleurs la 3ème cause de décès d’enfants de moins de 5 ans à l’échelle nationale et la 2ème cause dans le monde. Plus grave, plus de 1,5 million d’enfants succombent chaque année de suite de pneumonie, soit plus que toute autre maladie. Pourtant, « C’est une maladie dont on parle peu », regrette le PEV.

Au moment où le Cameroun se joint à la communauté internationale pour célébrer cette journée mondiale de lutte contre la pneumonie, le PEV rappelle que la vaccination permet de prévenir 80% des infections à pneumocoques chez les enfants vaccinés.  En effet, « Les vaccin anti-pneumococcique (PCV13) et contre les infections à Haemophilus influenza type B (Hib), qui protègent les enfants contre la pneumonie, la méningite, la sinusite, l’otite et la septicémie constituent un élément essentiel des stratégies de santé qui peuvent sauver la vie d’enfants exposés à la pneumonie », explique-t-on ici. Non sans lister d’autres interventions comme l’allaitement maternel, la nutrition améliorée, la lutte contre la pollution de l’air intérieur et l’utilisation restreinte des antibiotiques.

« Aucun enfant ne devrait mourir d’une maladie que nous savons prévenir « 

L’un des objectifs du Plan d’action mondial intégré pour prévenir et combattre la pneumonie et la diarrhée à l’horizon 2025 est de vacciner 9 enfants sur 10 avec la 3e dose du vaccin anti-pneumococcique. Mais au Cameroun, seuls 7 enfants sur 10 sont vaccinés. Par conséquent, « Les parents sont invités à continuer à faire vacciner gratuitement leurs enfants dans les formations sanitaires suivant le calendrier vaccinal en vigueur. Aucun enfant ne devrait mourir d’une maladie que nous savons prévenir ». En rappel, la pneumonie est une infection respiratoire aiguë qui touche les poumons. Elle n’a pas de cause unique car peut être provoquée par des bactéries, des virus ou des champignons présents dans l’air. Les poumons d’un enfant infecté se remplissent de liquide, l’empêchant alors de respirer convenablement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here