Le but est de renforcer l’immunité collective chez tous les enfants âgés de 0 à cinq ans contre le poliovirus de type 2. Six régions du pays sont concernées par ces journées locales de vaccination qui démarrent le 18 septembre prochain.

117 Districts de Santé ont été déclarés éligibles à la double campagne de vaccination contre la poliomyélite à venir au Cameroun. Ce sont ceux de l’Adamaoua, du Centre, de l’Est, de l’Extrême-Nord, du Littoral et du Nord, les six régions où vont se dérouler ces journées locales de vaccination. La 1ere phase se déroule du 18 au 20 septembre 2020, et la 2e du 9 au 11 octobre 2020. Ces journées locales visent à renforcer l’immunité collective chez tous les enfants âgés de 0 à cinq ans contre le poliovirus de type 2 en administrant le vaccin polio Oral monovalent de type 2 à tous les enfants de cette tranche d’âge et ainsi freiner sa propagation.

« Récemment notre pays a été certifié libre du poliovirus sauvage. En post certification, il est important de maintenir un niveau d’immunité assez élevée pour empêcher toute circulation de tous type de poliovirus sauvage jusqu’à ce qu’on déclare l’éradication au niveau mondiale », a expliqué le Dr Hassan Ben Bachire, secrétaire permanent adjoint au Programme Elargi de Vaccination.  Et ce dernier de poursuivre : « Cette campagne a pour objectif de maintenir le niveau d’immunité collective de la population et ainsi empêché toute importation du poliovirus sauvage ou autre type de polio à partir des pays voisins ».

Ce sont donc 4 millions d’enfants de zéro à 59 mois qui sont ciblés par cette vaccination. Soit 423 023 dans l’Adamaoua ; 1279 140 à l’Extrême-Nord ; 924 573 au Nord ; 385 814 à l’Est ; 1227 457 dans le Centre et 636 615 au Littoral. A noter que cette campagne intervient dans le cadre du maintien du statut du pays libre de poliomyélite que le Cameroun a obtenu le 18 juin 2020, au cours de la session de la Commission régionale de certification de l’éradication de la poliomyélite pour l’Afrique (Crca).

En rappel, la poliomyélite est une maladie très contagieuse, causée par un virus appelé « poliovirus ». Cette maladie qui affecte les enfants de moins de cinq ans qui ne sont pas immunisés, se transmet par la consommation d’eau ou d’aliments souillés. Le virus attaque surtout les membres, les affaiblit et paralyse durant toute la vie. Les journées locales prévues dès ce mois de septembre interviennent dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19.

Laquelle a entrainé une baisse de la couverture vaccinale du fait du peu de fréquentation des formations sanitaires par les parents ; a suscité des cas de refus et amplifié des réticences autour du vaccin. Voilà pourquoi les responsables du Programme Elargi de vaccination (PEV) en appellent à la responsabilité des parents et réitèrent l’importance de faire vacciner les enfants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here