Le Coronavirus a déjà fait plus 14 000 personnes contaminés et 302 morts en Chine

La contamination du jeune Kem Senou Pavel Daryl a été confirmé par les autorités chinoises hier 2 février 2020. Le ressortissant camerounais de 21 ans a en effet attrapé le Coronavirus en Chine, après un séjour à Wuhan, épicentre de l’épidémie qui sévit depuis le 31 décembre 2019. Cet étudiant de l’Université de Yangtsé a aussitôt été interné dans un l’hôpital de Jengzhou. D’après le rapport rendu public par les autorités chinoises, c’est le 19 janvier dernier que Kem Senou Pavel Daryl a commencé à montrer les signes d’infection. Son hospitalisation a eu lieu le 28 janvier 2020, plus d’une semaine après sa contamination. Le communiqué de l’université de Yantsé assure que l’étudiant Kem Senou Pavel Daryl répond bien au traitement. Certains pays ayant des ressortissants à Wuhan ont entamé des opérations de rapatriement de leur compatriote. Cependant, au Cameroun, aucune initiative n’est encore à l’ordre du jour.

L’on se souvient que le 29 janvier 2020, 300 étudiants camerounais vivant à Wuhan ont écrit au Président de la République Paul Biya. Se disant abandonnés par l’ambassade du Cameroun dans l’Empire du Milieu, ils imploraient l’aide de Paul Biya. L’opération de communication du gouvernement camerounais face à cette épidémie mondiale qui au 2 février, avait déjà contaminés plus de 14 000 personnes et fait 302 morts en Chine selon le bilan officiel, est en marche depuis le 31 janvier 2020. Elle visait aussi à apporter des réponses à ce cri de détresse. De Manaouda Malachie, l’on apprendra donc que s’agissant de la sécurité sanitaire de la communauté camerounaise résidant en Chine dont la majorité est estudiantine, « l’Ambassade du Cameroun en Chine suit la situation de façon étroite ».

Aussi, « Nous sommes en contact avec le ministère des Relations Extérieures, le ministère des Relations Extérieures est en contact également avec notre ambassade en Chine. Il ne se passe pas un seul jour où on ne nous met en alerte par rapport à cela. Nous faisons le maximum pour que chaque camerounais, où qu’il se trouve, soit en sécurité », a réagi le ministre de la Santé publique. Ce jour-là aussi, l’autorité sanitaire camerounaise est monté au créneau pour informer l’opinion nationale et même internationale, sur les mesures mise en œuvre pour éviter l’importation du Coronavirus sur le sol camerounais.

Surtout que l’OMS et le Centre Africain de Prévention et de Contrôle des Maladies (Africa CDC) recommandent aux pays de se mettre en alerte et de renforcer le système national de prévention, de préparation et de réponse à une éventuelle importation du virus.  Voilà pourquoi des actions gouvernementales sont entreprises sur le plan de la coordination. Avec par exemple, le Centre des Opérations des Urgences de Santé Publique qui est mis en alerte et la collaboration multisectorielle effective, afin de renforcer la surveillance épidémiologique aux différents points d’entrée aéroportuaires et portuaires pour les voyageurs et les animaux. A cet effet, des appareils de prise de température, des fiches de déclaration de santé, des affiches de sensibilisation sont utilisés.

Sur le plan du diagnostic et de la prise en charge, des salles d’isolement ont été également identifiées dans les aéroports et les formations sanitaires susceptibles d’accueillir les cas. Des équipes d’investigation et d’intervention rapide sont disponibles dans les 10 régions du pays. A noter qu’à ce jour, aucun cas de cette maladie n’a encore été détecté au Cameroun. Le 30 janvier dernier, elle a été déclarée « urgence de santé publique de portée internationale » par le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le Coronavirus est en circulation depuis le 31 décembre 2019. Le réservoir du virus se trouve chez les animaux (chauves-souris, serpents, dromadaires, …). Il se transmet de l’animal à l’homme et la transmission interhumaine est prouvée. La maladie se caractérise par des symptômes traduisant une affection des voies respiratoires à type de toux, douleur de la gorge, écoulement nasal et/ou de difficultés respiratoires, parfois accompagnée de fièvre pouvant conduire au décès. Le 1510 est le numéro d’appel gratuit mis en place, pour toutes informations supplémentaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here